Prince Andrew : son accusatrice admet "une erreur" après avoir couché avec son avocat – Closer France

Meilleur Avocat
Vous cherchez un avocat

Réhabilitation du prince Andrew possible ? Son accusatrice, Virginia Roberts, a admis qu’elle a fait une erreur puisqu’elle a couché avec son avocat, comme le rapporte le Daily Mail.
Le prince Andrew a été au centre de nombreux scandales ces dernières années. Récemment, un nouvel élément a vu le jour concernant son affaire contre Virginia Roberts. Son accusatrice aurait avoué qu’elle a "peut-être fait une erreur", selon le Daily Mail. Virginia Roberts aurait avoué avoir été forcée de coucher avec l’avocat américain Alan Dershowitz. Dans sa déclaration Virginia Roberts avait confié qu’elle était très jeune et qu’elle se "trouvait dans un environnement très stressant et traumatisant" quand elle côtoyait Jeffrey Epstein. Ces contraintes l’auraient alors forcé à identifier à tort l’avocat Alan Dershowitz. Le mardi 8 novembre dernier, Virginia Roberts a abonné une action en diffamation contre Alan Dershowitz sans qu’aucun paiement financier n’ait été effectué, selon le média.
Ce rebondissement survient alors que Virginia Roberts avait réglé une plainte civile avec le prince Andrew contre un montant de 12 millions de dollars. Rappelons que Mme Roberts avait affirmé qu’elle avait été forcée d’avoir des relations sexuelles avec le duc d’York à trois reprises alors qu’elle n’avait que 17 ans. Chose qu’elle aurait faite sous la contrainte de Jeffrey Epstein. Ces allégations ont, bien sûr, été démenties par le prince Andrew. Dans tous les cas, ce dénouement n’est pas forcément positif pour le fils de la reine Elizabeth II, morte le 8 septembre dernier. "Il est trop tôt pour dire si le fait qu’elle abandonne l’affaire contre Dershowitz pourrait aider Andrew s’il tente de réhabiliter sa réputation à l’avenir", avait expliqué Richard Fitzwilliams, expert de la famille royale, à MailOnline.
L’expert royal, Richard Fitzwilliams, avait également expliqué que la situation du prince Andrew, 62 ans, était encore compliquée. "Il n’a aucun soutien public pour l’instant", souligne cet expert royal en ajoutant : "L’amitié du prince Andrew avec le pédophile décédé Jeffrey Epstein et avec la trafiquante sexuelle condamnée Ghislaine Maxwell, son interview catastrophique à Newsnight et son incapacité à aider le FBI dans ses enquêtes pour retrouver les complices d’Epstein ont conduit à sa démission de toutes les fonctions royales en disgrâce". Il faut ajouter à tout cela le fait que la photo du prince avec Virginia Roberts et Ghislaine Maxwell n’ait jamais été expliquée.
Richard Fitzwilliams explique que Virginia Roberts pourrait également écrire son histoire sur cette affaire puisqu’elle n’a pas signé d’accord de non-divulgation. Virginia Roberts a poursuivi Alan Dershowitz, professeur de droit de Harvard, devant un tribunal de New York pour diffamation, en 2019. Alan Dershowitz, 84 ans, avait représenté OJ Simpson et était également un avocat d’Epstein. L’affaire opposant Virginia Roberts et Alan Dershowitz devait être jugée l’année prochaine. Daily Mail souligne que cela aurait été la première fois que Mme Roberts aurait été interrogée sur ses allégations dans un tribunal.
Merci pour votre inscription. Pour en savoir plus ou exercer vos droits, cliquez-ici.
Que cette nana ait payé en nature son avocat, cela ne regarde qu’elle et ne change en rien la responsabilité d’A
08h39 surtout famille dont vous scrutez les moindres faits et gestes , jubilé ,enterrement pour pouvoir être en pamoison devant la markle quelle hypocrisie !
Papier ou numérique
Certifié par : logo acpmlogo digital ad trust 2018
Vous êtes bien inscrit(e) à la newsletter avec l’adresse :
Les informations recueillies par ce formulaire font l’objet d’un traitement informatique à destination de Reworld Media Magazines et/ou ses partenaires et prestataires afin de pouvoir envoyer les bons plans et offres promotionnelles. Conformément à la loi « Informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d’un droit d’accès, de modification et de suppression des données vous concernant. Pour en savoir plus ou exercer vos droits, vous pouvez consulter nos conditions générales d’utilisation.

source

Tout d’abord la page est mise en ligne à des fins d’information du public et en vue d’informer les clients. Par ailleurs elle est régulièrement mise à jour, dans la mesure du possible.
Néanmoins en raison de l’évolution permanente de la législation en vigueur, nous ne pouvons toutefois pas garantir son application actuelle. Nous vous invitons toutefois à nous interroger pour toute question ou problème concernant le thème évoqué au 07 81 19 33 22. Cependant en aucun cas meilleur avocat ne pourra être tenu responsable de l’inexactitude et de l’obsolescence des articles du site.  xtremwebsite cout site internet création site internet  site internet pour avocat  création site vitrine {service} à {ville(Ville)}< /span> meilleur avocat  – avocat de confiance