Mohamed Ben Hammam, le corrupteur qatari tombé dans l'oubli – Le Monde

Meilleur Avocat
Vous cherchez un avocat

Consulter
le journal
La taxe foncière à Paris va augmenter de plus de 50 % en 2023, annonce Anne Hidalgo
Ventes dans l’électronique grand public : à l’euphorie succède l’incertitude
De la rentabilité à la « sociétalisation »
« La multiplication des accords d’intéressement “verts” répondrait à l’urgence sociale et environnementale »
Comment le Groupe Wagner, l’armée de mercenaires de Poutine, exploite l’or du Soudan avec la complicité du pouvoir
COP27 : A la tribune, Emmanuel Macron plaide pour faire des enjeux climatiques la priorité des dirigeants mondiaux
Tanzanie : dix-neuf morts dans le crash d’un avion de ligne dans le lac Victoria
« Amazonia, l’archipel englouti » : un documentaire du « Monde »
La COP27 ne doit pas masquer la nature du régime Al-Sissi
« Personne n’a encore trouvé la martingale pour se débarrasser vite et bien du roi pétrole »
« La lutte contre le réchauffement climatique passe par une réduction drastique du niveau de revenu des plus riches »
« Il est temps d’agir contre l’aberration des super-yachts qui profitent uniquement aux ultra-riches »
« Il a fallu sauver la postproduction du film “Le Serment de Pamfir” au milieu des bombes »
« Mythologies » : Gonçalo M. Tavares, conteur cruel de la barbarie de l’Histoire
« L’image des présidents de la République vue par les photographes », sur LCP-AN : des photos ancrées dans la mémoire collective
Le prix Femina remporté par Claudie Hunzinger avec « Un chien à ma table »
Vestiaire masculin : le code a changé
Le graphiste qui épate la galerie
Chez Jean Paul Gaultier, dans un bâtiment aux mille vies
La France buissonnière : le tricoteur de Goldorak
Services Le Monde
Services partenaires
Service Codes Promo
Suppléments partenaires
Ancien vice-président de la FIFA, suspendu à vie en 2012, l’homme d’affaires intéresse la justice française dans le cadre de son enquête sur l’attribution controversée du Mondial 2022 au Qatar.
Par
Temps de Lecture 9 min.
Article réservé aux abonnés
Le Qatari Mohamed Ben Hammam assistera-t-il au match d’ouverture du Mondial 2022, le 20 novembre, entre « son » équipe nationale et l’Equateur, dans la loge royale de l’Al Bayt Stadium d’Al-Khor ? Il est peu probable que le milliardaire et ex-président (2002-2011) influent de la Confédération asiatique de football (AFC), 73 ans, sorte de l’ombre à l’occasion du tournoi organisé dans son pays.
Réduit au silence tant par l’émir Tamim Ben Hamad Al Thani que par son père et prédécesseur Hamad depuis sa suspension à vie en décembre 2012 par la Fédération internationale de football (FIFA) pour « conflits d’intérêts », M. Ben Hammam dit « MBH » est pourtant le grand architecte de la victoire dans les urnes de l’émirat, le 2 décembre 2010, lors du vote d’attribution du Mondial.
« Sans “MBH”, on ne saurait pas comment écrire FIFA au Qatar, sourit Guido Tognoni, ex-conseiller de l’ex-président de la FIFA (1998-2015), Sepp Blatter. Qui d’autre que lui aurait pu apporter le Mondial au Qatar ? »
Au cœur de la myriade d’affaires de malversation qui ont secoué la FIFA, dont il fut vice-président, accusé par les médias outre-Rhin d’avoir favorisé l’achat de voix lors de l’attribution controversée du Mondial 2006 à l’Allemagne, « MBH » passe pour le grand corrupteur et le lobbyiste de l’ombre par excellence.
Longtemps allié et successeur putatif de Sepp Blatter, disposant un temps d’un « compte bancaire courant » à la FIFA, selon un rapport interne consulté par Le Monde, « MBH » a vu sa carrière bouleversée par le dessein de l’émir Hamad Ben Khalifa Al Thani, en 2008, d’obtenir le Graal : l’organisation par le Qatar du Mondial.
D’abord opposé à cette candidature et sceptique quant aux chances de son pays de l’emporter, M. Ben Hammam a dû se plier aux injonctions de son souverain. S’engouffrant dans la brèche ouverte par la FIFA de l’attribution simultanée des éditions 2018 et 2022 du Mondial, propice aux marchandages, il s’est employé durant près de deux ans à convaincre, par tous les moyens, ses collègues du comité exécutif de la FIFA de voter pour son pays.
« “MBH” avait les liens internationaux. Il était plus important que le pape à l’époque », commente M. Tognoni.
« Il a fait son devoir et obéi à l’émir, commente M. Tognoni. La campagne du Qatar en 2010 a été unique et parfaite : les Qataris, plus riches que les autres candidats, ont utilisé tous les chaînons diplomatiques, personnels, économiques. “MBH” avait les liens internationaux. Il était plus important que le pape à l’époque. Tous les membres du comité exécutif de la FIFA allaient en pèlerinage pour lui parler. » Renvois d’ascenseur, pots-de-vin, échanges de vote avec les pays candidats à l’organisation du Mondial 2018… « MBH » se démultiplie en coulisses pour tenter de séduire ses collègues.
Il vous reste 78.9% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.
Lecture du Monde en cours sur un autre appareil.
Vous pouvez lire Le Monde sur un seul appareil à la fois
Ce message s’affichera sur l’autre appareil.
Parce qu’une autre personne (ou vous) est en train de lire Le Monde avec ce compte sur un autre appareil.
Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette).
Comment ne plus voir ce message ?
En cliquant sur «  » et en vous assurant que vous êtes la seule personne à consulter Le Monde avec ce compte.
Que se passera-t-il si vous continuez à lire ici ?
Ce message s’affichera sur l’autre appareil. Ce dernier restera connecté avec ce compte.
Y a-t-il d’autres limites ?
Non. Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais en les utilisant à des moments différents.
Vous ignorez qui est l’autre personne ?
Nous vous conseillons de modifier votre mot de passe.
Accédez à tous les contenus du Monde en illimité.
Soutenez le journalisme d’investigation et une rédaction indépendante.
Consultez le journal numérique et ses suppléments, chaque jour avant 13h.
Newsletters du monde
Applications Mobiles
Abonnement
Suivez Le Monde

source

Tout d’abord la page est mise en ligne à des fins d’information du public et en vue d’informer les clients. Par ailleurs elle est régulièrement mise à jour, dans la mesure du possible.
Néanmoins en raison de l’évolution permanente de la législation en vigueur, nous ne pouvons toutefois pas garantir son application actuelle. Nous vous invitons toutefois à nous interroger pour toute question ou problème concernant le thème évoqué au 07 81 19 33 22. Cependant en aucun cas meilleur avocat ne pourra être tenu responsable de l’inexactitude et de l’obsolescence des articles du site.  xtremwebsite cout site internet création site internet  site internet pour avocat  création site vitrine {service} à {ville(Ville)}< /span> meilleur avocat  – avocat de confiance