Justice : dans les « cold cases », des enquêtes parallèles parfois fructueuses – La Croix

Meilleur Avocat
Vous cherchez un avocat

le premier mois
sans engagement
Dans des dossiers non élucidés, il est fréquent que des familles mandatent des avocats ou des enquêteurs privés pour conduire de nouvelles investigations. « Mais il faut agir avec la justice, pas à sa place », dit Jacky Kulik, qui s’est battu pendant vingt ans pour obtenir la condamnation du meurtrier de sa fille.
réservé aux abonnés
Lecture en 3 min.
Justice : dans les « cold cases », des enquêtes parallèles parfois fructueuses
Pendant des années, Jacky Kulik a enquêté sur le meurtre de sa fille Élodie. 
BAZIZ CHIBANE/PHOTOPQR/VOIX DU NORD/MAXPPP
Justicier ? Enquêteur de l’ombre ? Auxiliaire de justice ? « J’ai juste agi comme un père qui voulait tout faire pour que les assassins de sa fille soient jugés. Sans jamais me prendre pour un juge ou un gendarme. » Au bout du fil, la voix de Jacky Kulik est claire et déterminée. On sent qu’il pourrait parler des heures de son combat pour identifier les meurtriers de sa fille, Élodie. Un combat raconté dans un livre (1) qui vient tout juste de sortir.
C’est en janvier 2002 que le corps d’Élodie Kulik, 24 ans, est retrouvé dans un champ de la Somme. Anéanti par le chagrin, son père réussit quand même à se plonger dans l’enquête, en décortiquant tout le dossier et chaque PV d’audition. Il retourne aussi sur les lieux où Élodie a pu passer, avant sa mort, à la recherche d’une confidence ou d’un nouvel indice.
« Je ne voulais négliger aucune piste. À chaque fois, je passais voir les gendarmes pour leur dire si tel ou tel point méritait d’être creusé », se rappelle Jacky Kulik, qui aura attendu près de vingt ans pour assister, en juillet 2021, à la condamnation en appel à trente ans de prison de Willy Bardon (2), identifié grâce à de nouvelles techniques d’ADN.
Ce père le reconnaît : au départ, les enquêteurs ne voyaient pas d’un très bon œil son activisme. « Ils craignaient que je “pollue” leurs investigations. Puis, avec le temps, ils ont compris que je n’agirais jamais dans leur dos, ni à la place de la justice. »
C’est une situation que connaissent tous les magistrats ou enquêteurs qui travaillent sur les « cold cases », ces dossiers non élucidés : bien souvent, ils sont confrontés à des familles qui mènent leurs propres investigations, parfois aidées d’avocats ou d’associations faisant travailler bénévolement des policiers ou des gendarmes à la retraite.
« J’accompagne aujourd’hui un père dont le fils a été tué à Madagascar. Sans relâche, il se bat pour recueillir de nouveaux témoignages. Il a même fait un plan en 3D de la scène de crime. Il est très investi, peut-être trop. Mais comment reprocher à un père de chercher la vérité sur la mort de son fils ? », relate Me Didier Seban.
Avec sa collègue, Me Corinne Herrmann, cet avocat a pu, ces dernières années, faire avancer des enquêtes enterrées. « Notre but n’est pas d’agir à la place de la justice mais de lui donner des éléments nouveaux pour relancer telle ou telle piste, indique-t-il. Enquêter, c’est d’abord relire le dossier et trouver des éléments qui n’ont pas été creusés à l’époque. Dans certains cas, il arrive aussi qu’on cadre le travail d’un enquêteur privé mandaté par la famille. »
C’est en partie grâce à une piste réactivée par un enquêteur privé que le meurtrier de Christelle Maillery, tuée en 1986, a été condamné trente ans plus tard à vingt ans de réclusion. « Se substituer à la justice n’est pas acceptable dans un État de droit. Mais quand des dossiers ont été clôturés, on ne peut pas reprocher à des familles ou à des avocats de chercher de nouveaux éléments. À condition que tout soit transmis à la justice », indique Jacques Dallest, ancien procureur général de Grenoble, qui s’est battu pour obtenir la mise en place du pôle « cold cases », ouvert en mars 2022 à Nanterre.
Au fil des ans, Me Seban a aussi pu mesurer que, malgré leur douleur, ces familles savent résister à l’éventuelle tentation de se faire justice elles-mêmes. « Il arrive que, au bout d’un certain temps, des enquêteurs disent aux proches : on est sûrs que c’est untel, mais on n’arrive pas à le coincer. Eh bien je n’ai jamais vu ces familles se livrer à des expéditions punitives », souligne l’avocat. « Ce que veulent les proches, c’est que la justice condamne le ou les meurtriers. Rien d’autre », ajoute Me Herrmann.

(1) L’Affaire Élodie Kulik ou le Combat d’un père, Catherine Siguret, Presses de la cité, 19,50 €.
(2) Un autre homme, soupçonné d’avoir participé aux faits, est mort en 2003.
Vous devez être connecté afin de pouvoir poster un commentaire
Déjà inscrit sur
la Croix ?
Pas encore
abonné ?
Justice
À Poitiers, le financement public d’ateliers de désobéissance civile fait débat
Peut-on refuser de donner à la justice le code d’accès à son téléphone ?
Ces « citoyens justiciers » qui défient l’État de droit
« On ne juge pas seulement un acte » : dix magistrats face à leurs cas de conscience
Prison à vie pour Kunti Kamara, l’ex-rebelle libérien jugé en France pour « crimes contre l’humanité »
L’avocat des antivax Fabrice Di Vizio sanctionné de six mois d’interdiction d’exercer avec sursis
« Le secret de l’instruction s’accorde mal à notre société impatiente où la transparence est érigée en vertu absolue »
Síofra O’Leary, première femme à présider la Cour européenne des droits de l’homme
Infanticide à Marseille : l’embarras de la société face au meurtre d’enfants autistes

source

Tout d’abord la page est mise en ligne à des fins d’information du public et en vue d’informer les clients. Par ailleurs elle est régulièrement mise à jour, dans la mesure du possible.
Néanmoins en raison de l’évolution permanente de la législation en vigueur, nous ne pouvons toutefois pas garantir son application actuelle. Nous vous invitons toutefois à nous interroger pour toute question ou problème concernant le thème évoqué au 07 81 19 33 22. Cependant en aucun cas meilleur avocat ne pourra être tenu responsable de l’inexactitude et de l’obsolescence des articles du site.  xtremwebsite cout site internet création site internet  site internet pour avocat  création site vitrine {service} à {ville(Ville)}< /span> meilleur avocat  – avocat de confiance