En visite en Alberta, un jeune conscrit russe obtient le statut de réfugié – Radio-Canada.ca

Meilleur Avocat
Vous cherchez un avocat

Nous utilisons les témoins de navigation (cookies) afin d'opérer et d’améliorer nos services ainsi qu'à des fins publicitaires. Le respect de votre vie privée est important pour nous. Si vous n'êtes pas à l'aise avec l'utilisation de ces informations, veuillez revoir vos paramètres avant de poursuivre votre visite.Gérer vos témoins de navigationEn savoir plus
Vous naviguez sur le site de Radio-Canada

Trofim Modlyi, 19 ans, a appris qu’il devait se joindre aux forces russes en Ukraine alors qu’il était en visite chez sa sœur à Grande-Prairie.
Photo : Radio-Canada / Luke Ettinger
Trofim Modlyi était en Alberta lorsqu'il a reçu un ordre de mobilisation pour rejoindre le front russe lors de l'invasion en Ukraine, en février 2022. Des mois plus tard, vers la fin de l'année, il a obtenu une réponse positive à sa demande d'asile au Canada.
Je n'ai plus besoin de m'inquiéter. Je me sens en sécurité, totalement en sécurité. Je n'ai pas besoin d'aller en Ukraine et de prendre part à cette guerre, dit-il.
Originaire de Khabarovsk, dans l’est de la Russie, près de la frontière chinoise, le Russe de 19 ans visitait sa sœur, Valeriia Granillo, à Grande Prairie, quand l’armée russe a lancé sa première offensive contre l'Ukraine en février 2022.
Ses parents ont reçu l’ordre de mobilisation chez eux, en Russie, alors qu’il était encore au Canada.
Je ne pouvais plus [rentrer] chez moi parce que j'aurais été enrôlé [dans] la guerre, explique Trofim Modlyi. Je ne veux pas y prendre part. Je ne veux pas tuer des innocents en Ukraine.
Il a alors décidé de faire une demande de statut de réfugié.
L’avocat spécialisé en droit de l'immigration Simon Yu dit que Trofim Modlyi a obtenu le statut de réfugié au sens de la Convention outre frontières, donné aux personnes qui ne peuvent pas retourner dans leur pays d’origine, car elles risquent d’y être persécutées.
Le mot ''Convention'' désigne la Convention des Nations unies relative au statut des réfugiés, précise le site Internet du gouvernement canadien.
Valeriia Granillo est rassurée que son frère puisse rester au Canada, même si elle aurait préféré que ce soit dans d'autres circonstances. Le coût humanitaire [de cette guerre] est très important, dit-elle.
Simon Yu ajoute que la famille a utilisé des coupures de journaux relatant la violence du conflit et la présence de conscrits originaires de la même région que Trofim Modlyi, pour appuyer la demande de statut de réfugié.
C'était un soulagement, car il n'a plus besoin de [retourner en Russie] et de faire face à un danger imminent, qu'il s'agisse de poursuites pénales par le gouvernement ou d'être forcé de combattre en Ukraine, explique l'avocat.
« Sa famille et lui-même croient fermement que, s’il retourne en Russie, il sera envoyé en Ukraine pour se battre. »
Trofim Modlyi travaille dans un McDonald, joue au volleyball et compte s’inscrire à l’université pour devenir pharmacien. Ma famille me manque. Ma mère et mon père sont toujours là-bas, raconte le jeune homme.
Il espère les voir un jour ailleurs qu'en Russie ou les faire venir au Canada, car il ne pourra plus jamais retourner dans son pays d'origine, même si le régime change.
Avec des informations de Julia Wong
Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !
ImportantAfin de favoriser des discussions riches, respectueuses et constructives, chaque commentaire soumis sur les tribunes de Radio-Canada.ca sera dorénavant signé des nom(s) et prénom(s) de son auteur (à l’exception de la zone Jeunesse). Le nom d’utilisateur (pseudonyme) ne sera plus affiché.
En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio-Canada a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit.
Vous avez repéré une coquille?
Vous êtes témoin d’un événement?
Vous avez des questions sur notre travail?
Les doses de rappel sont généralement recommandées pour les personnes de cinq ans et plus.
L’association prédit une baisse des ventes de maisons de 11,8 % par rapport à 2022.
Le printemps pourrait ramener des oiseaux migrateurs porteurs de la grippe aviaire.
Le juge Terry Clackson était accusé par 42 experts du milieu légal et médical de discrimination.
YAKTAK, Shumei et Wellboy sont en tournée au Canada jusqu'à la fin du mois.
Les licenciements affecteront 137 personnes.
Des médias rapportent que l'Allemagne permettrait l'exportation d'une centaine de Leopard-2.
Un homme de 28 ans, qui a vécu à Kinistino en Saskatchewan pendant plusieurs années, est décédé dans la nuit du 14 au 15 janvier en Ukraine.  …
Sous les balles, Andreï Medvedev, 26 ans, a franchi clandestinement la frontière russo-norvégienne.
« L’Ukraine au quotidien », une série de Sylvain Desjardins et d'Ivanoh Demers. Troisième épisode.
Le chef de la police nationale assurera l’intérim du ministre décédé.
C'est la quatrième fois que l'ambassadeur russe est convoqué par Mélanie Joly.

source

Tout d’abord la page est mise en ligne à des fins d’information du public et en vue d’informer les clients. Par ailleurs elle est régulièrement mise à jour, dans la mesure du possible.
Néanmoins en raison de l’évolution permanente de la législation en vigueur, nous ne pouvons toutefois pas garantir son application actuelle. Nous vous invitons toutefois à nous interroger pour toute question ou problème concernant le thème évoqué au 07 81 19 33 22. Cependant en aucun cas meilleur avocat ne pourra être tenu responsable de l’inexactitude et de l’obsolescence des articles du site.  xtremwebsite cout site internet création site internet  site internet pour avocat  création site vitrine {service} à {ville(Ville)}< /span> meilleur avocat  – avocat de confiance