Écrire contre la haine et l'intolérance, l'injustice et la barbarie – ActuaLitté

Meilleur Avocat
Vous cherchez un avocat

En ce moment :
Rubriques
Multimédia
À la loupe
La liberté d’expression ne connaît pas de frontières, mais, aujourd’hui, elle est en grand danger. En Suisse ou en France, écrire est un acte si simple. Mais, dans de nombreux pays, les auteurs risquent d’être accusés d’espionnage ou considérés comme des ennemis publics. À cause de leurs écrits, leurs paroles, leurs dessins, leurs récits, leurs témoignages, leurs chansons, la liste des écrivains, des journalistes, des blogueurs, des traducteurs, des artistes harcelés, arrêtés, torturés, tués ou contraints à l’exil ne cesse de s’allonger tristement. 
Le 18/11/2022 à 09:04 par Auteur invité
0 Réactions | 6 Partages
Publié le :
18/11/2022 à 09:04
Auteur invité
0
Commentaires
6
Partages
Des centaines de victimes croupissent dans les geôles, d’autres ont été tuées, assassinées ou abattues à sang froid ou exécutées sommairement. Purger de lourdes peines de prison dans des conditions de détention inhumaines doit être considéré comme subir une condamnation à mort – une mort à petit feu. La psychiatrie punitive et forcée pendant de longues années de détention arbitraire des prisonniers politiques, d’opinion et de conscience en République Socialiste du Viet Nam RSV, ce crime odieux et révoltant doit aussi être porté à la connaissance de l’ONU et de l’OIF , dont la RSV est un état membre.
Mort en prison de l’écrivain iranien Baktash Abtin après avoir contracté le Covid.
Organisation indépendante de défense de la liberté d’expression à laquelle appartenait Baktash Abtin, l’Association des écrivains iraniens IWA accuse les autorités pénitentiaires iraniennes d’avoir tué délibérément le poète et cinéaste. Ses geôliers ont retardé son transfert à l’hôpital, après qu’il a contracté le coronavirus dans la prison d’Evin à Téhéran.
« À ce moment-là, le poète n’était qu’un corps à moitié vivant », déplore l’IWA dans son communiqué. Plusieurs organisations de défense des Droits de l’Homme, dont Reporters Sans Frontières (RSF) et PEN International, ont également tenu les autorités iraniennes pour responsables de la mort du poète, pour l’avoir privé du droit d’avoir accès aux soins. Et toutes les ONG d’appeller à « une enquête urgente sur les négligences médicales qui ont conduit à son décès ».
L’exécution médiévale, en plein XXIe siècle, de l’écrivain birman Kyaw Min Yu
Kyaw Min Yu a été exécuté le 25 juillet 2022. En condamnant notre frère de plume Kyaw Min Yu à la peine de mort, le régime militaire birman issu du coup d’État du 1er février 2021 mène aussi une attaque meurtrière contre la liberté d’expression et d’opinion. En Myanmar, la condamnation à la peine de mort et l’exécution de l’écrivain Kyaw Min Yu (nom de plume Ko Jimmy) constituent une flagrante violation des droits humains, en particulier du droit à la vie et du droit de ne subir ni la torture ni des peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants. Or ces deux droits sont protégés par la Déclaration universelle des droits de l’homme.
En réaction à cette révoltante nouvelle, plusieurs voix se sont déjà élevées, dont celle de Liesl Gerntholtz, directrice du Centre pour la liberté d’écrire Barbey, au sein de PEN America : « C’est un acte de brutalité indescriptible, un acte odieux. Nous nous joignons à leurs familles et au peuple du Myanmar pour pleurer la perte dévastatrice de ces artistes-activistes ce matin. »
Et d’ajouter : « La junte devra en répondre non seulement devant la communauté internationale, mais aussi devant son propre peuple. Et la population civile a montré qu’elle ne cédera pas facilement à la tyrannie. »
Le meurtre brutal du journaliste pakistanais Arshad Sharif au Kenya
Arshad Sharif, journaliste d’investigation pakistanais, écrivain et présentateur télé de renom, se trouvait à bord d’une voiture lorsqu’il a été abattu par la police le 23 octobre 2022 à Nairobi, au Kenya. Ancien présentateur de la télévision pakistanaise ARY News, Arshad Sharif avait fui son pays en août, visé par un mandat d’arrêt pour « appel à la haine contre l’armée ».
Spécialisé dans le journalisme d’investigation, Arshad Sharif avait couvert de nombreux événements politiques au Pakistan pour des organes de presse nationaux et internationaux. Il a perdu sa vie pour avoir dit la vérité. « Il est crucial que l’enquête ouverte par les autorités kenyanes soit approfondie, transparente et fasse la lumière sur les mobiles de ce meurtre, afin d’appliquer les poursuites appropriées », réclame Madame Audrey Azoulay, Directrice générale de l’UNESCO.
Multiples meurtres de journalistes en Haïti
En 2022, six journalistes ont été tués en Haïti, le nombre le plus élevé depuis deux décennies, selon Reporters Sans Frontières.
Le 30 octobre 2022, le journaliste haïtien Romelson Vilcin qui a collaboré avec Jim Studio, Zenyèz TV et la Radio Génération 80, a été tué par un agent des forces de l’ordre sur la cour d’un poste de police au moment où des journalistes et un groupe d’activistes protestaient contre l’arrestation de Robeste Dimanche, journaliste à la radio Zénith. La mort de Romelson Vilsin démontre que les journalistes ne sont plus libres d’assister et de couvrir les événements d’intérêt public sans craindre pour leur sécurité.
Animateur de l’émission Gran Lakou sur la station de la Radio Lébon, le journaliste et avocat Garry Tess était porté disparu depuis le 18 octobre 2022. Selon les médias locaux, Garry Tess était reconnu pour sa posture critique envers les autorités locales. Son corps a été retrouvé sous un pont dans l’après-midi du lundi 24 octobre 2022.
Journaliste pour le média en ligne FS News Haïti, Frantzsen Charles et son collègue Tayson Lartigue de Tijén Journalis ont été tués le dimanche 11 septembre 2022 dans l’exercice de leur profession à Port-au-Prince, Haïti. Frantzsen Charles et Tayson Lartigue ont été abattus lorsqu’un groupe de journalistes a été attaqué alors qu’il couvrait la montée de la violence des gangs dans le quartier de Cité Soleil de la capitale haïtienne.
Le 6 janvier 2022, John Wesley Amady et Wilguens Louissaint ont été assassinés alors qu’ils couvraient les violences qui sévissent dans une zone disputée par des gangs de la capitale du pays. John Wesley Amady était journaliste pour la radio canadienne Radio Écoute FM et Wilguens Louissaint travaillait pour les médias en ligne Télé Patriote et Tambou Vérité. Une bande criminelle les a abattus avant de brûler leurs corps.
Les morts violentes des journalistes-reporters en Somalie, pays le plus dangereux d’Afrique en termes de liberté de la presse (RSF)
Le 30 septembre 2022, Ahmed Mohamed Shukur, reporter à la télévision nationale somalienne (SNTV), a été tué dans l’explosion d’une mine terrestre à une trentaine de kilomètres au nord-est de Mogadiscio. Il était âgé de 20 ans.
Le 29 octobre 2022, le célèbre journaliste d’Universal Somali TV, Mohamed Isse Hassan a été tué à la suite de l’explosion d’une voiture piégée au moment qu’il enquêtait sur un attentat à la bombe survenu près du ministère de l’Éducation, de la Culture et de l’Enseignement supérieur à Mogadiscio. Trois autres journalistes ont aussi été gravement blessés.
Shireen Abu Akleh, journaliste de la chaîne Al Jazeera tuée par des tirs en Cisjordanie
Shireen Abu Akleh avait collaboré avec La Voix de la Palestine, Radio Monte-Carlo, avant de rejoindre la chaîne Al-Jazeera, où elle s’est fait connaître à travers le Moyen-Orient pour ses reportages sur le conflit israélo-palestinien. Le corps de la reporter portait un gilet pare-balles sur lequel est inscrit le mot « presse ». La journaliste vedette de la chaîne Al-Jazira avait été tuée par balle alors qu’elle couvrait un raid militaire israélien dans le camp de réfugiés de Jénine, en Cisjordanie, le 11 mai 2022. Les proches de la Shireen Abu Akleh ont demandé justice à l’ONU en témoignant devant ses enquêteurs à Genève.
Đô Công Duong, journaliste-citoyen vietnamien est mort en prison.
Défenseur des droits humains, auteur de reportages vidéo en ligne sur des questions liées à la corruption et aux saisies illégales de terres par l’État, arrêté en 2018, condamné à 8 ans de prison, Đô Công Duong, 58 ans, est décédé le 2 août 2022 « des maladies cardiaques, des pneumonies et des insuffisances respiratoires ». Le journaliste-citoyen est mort dans des conditions de détention déplorables. On ne connaît pas la vraie cause de son décès alors qu’il souffrait de nombreuses maladies depuis plusieurs mois, sans avoir accès à des soins dont il aurait eu besoin.
Do Cong Duong purgeait une peine de huit ans de réclusion criminelle dans le camp de détention n° 6 du ministère de la sécurité publique situé dans le district de Thanh Chuong, province de Nghe An. Après sa mort, les autorités ont refusé de rendre le corps à sa famille.
Morts en prison, parmi de nombreux autres cas les plus connus : Dinh Dang Dinh, 51 ans, enseignant, défenseur de l’environnement et des droits humains, arrêté en 2011, condamné à 6 ans de prison en 2012, amnistié le 21 mars 2014 et décédé le 3 avril 2014 « de cancer de l’estomac en prison ». Dao Quang Thuc, 60 ans, enseignant et défenseur des droits humains, arrêté en 2017, condamné en 2018 à 13 ans de prison, est décédé le 10 décembre 2019 « des suites d’une hémorragie cérébrale et d’une infection pulmonaire ». Doan Dinh Nam, 68 ans, érudit bouddhiste et défenseur des droits humains, arrêté en 2012 et condamné en 2013 à 16 ans de prison, est décédé le 5 octobre 2019, « d’insuffisance rénale ». Do, Dinh, Dao et Doan n’auraient jamais dû passer une seule journée en prison ! Plusieurs autres prisonniers sont en très mauvaise santé et risquent de subir le même sort malheureux que Do, Dinh, Dao et Doan s’ils restent dans des conditions de détention inhumaines.
L’écrivaine ukrainienne Iryna Tsvila meurt pour que son peuple meurtri recouvre dignité, liberté, fraternité, paix et justice.
Jeudi 24 février 2022, l’écrivaine, poétesse et enseignante Iryna Tsvila a perdu la vie, avec son mari Dmyro, aux portes de Kyiv, capitale de la Liberté insoumise de l’Ukraine dans leur résistance contre l’assaut de chars blindés des troupes d’agression russes de Poutine. Ils étaient parents de cinq jeunes enfants. La disparition d’Iryna Tsvila a été annoncée par Volodymyr Yermolenko, philosophe, journaliste et écrivain, qui avait écrit avec elle le livre « La voix de la guerre. Histoires d’anciens combattants ».
Le 8 mars 2022, en célébrant la Journée des droits des femmes à la Fondation Bodmer à Genève, le Centre PEN Suisse Romand a rendu un hommage ému et solennel à la poétesse disparue Iryna Tsvila.
Mort à petit feu – L’écrivain Yang Hengjun et citoyen australien risque de mourir dans les geôles de la République Populaire de Chine RPC.
Nous sommes profondément préoccupés par les très graves problèmes de santé dont souffrirait l’écrivain et citoyen australien Yang Hengjun en détention arbitraire depuis août 2019 dans les geôles de la République Populaire de Chine RPC.
Selon PEN International, notre collègue Yang Hengjun y aurait été soumis à la torture et à d’autres formes de mauvais traitements pendant plus de deux ans d’incarcération provisoire. Il a été traduit devant un tribunal le 27 mai 2021. C’était un procès à huis clos pendant quelques heures. Le jugement du tribunal n’est pas encore rendu public. Rien ne garantit que Yang Hengjun a droit d’être jugé par un juge indépendant et impartial, dans le cadre d’un procès équitable.
Après des retards répétés, le jugement du tribunal devait être rendu public le 9 janvier 2022, mais nous avons depuis reçu des informations selon lesquelles le verdict a été retardé pour la troisième fois, aggravant l’injustice subie par Yang. Les dernières informations dont dispose PEN International nous accablent : l’état physique de Yang Hengjun s’est gravement détérioré et qu’il a reçu un traitement médical inadéquat malgré un risque accru d’insuffisance rénale.
Mort à petit feu dans le goulag vietnamien
Le gouvernement de la République Socialiste du Viêt Nam RSV nie toujours l’existence des prisonniers politiques, d’opinion et de conscience qu’il traite comme des otages. Il les condamne à de très lourdes peines de prison (5, 10, 15, 20 ans et plus). Peines à purger souvent dans des conditions effroyables, humiliantes et inhumaines. Le gouvernement communiste négocie discrètement avec certains États démocratiques pour échanger ces otages contre des aides économiques ou militaires. Il fait pression sur les prisonniers pour qu’ils ou elles acceptent de vivre en exil forcé à l’étranger, sans espoir de retour, alors que leur peine ne sera que suspendue et non annulée. Quitter son pays et sa famille ou rester en prison et y mourir à petit feu.
Mort à petit feu — la 13e année en prison du poète Trân Huỳnh Duy Thuc
Trần Huỳnh Duy Thức, poète, écrivain et blogueur, est coauteur de l’ouvrage interdit La Voie du Viêt Nam. Il a également publié des poèmes et des articles sur ses divers blogues. Le 30 novembre prochain, son 56e anniversaire coïncidera avec sa 13e année en prison. Encore 3 ans de prison à purger, loin de sa femme, ses enfants, ses parents et ses amis.
Arrêté en mai 2009, il a été condamné en janvier 2010 à 16 ans de prison et à 5 ans de détention probatoire pour « avoir violé les articles 117 et 109 du Code pénal ». En mai 2016, il a été déporté dans un camp situé à 1400 km environ de la ville où vit sa famille.
Son état de santé serait affecté par ses conditions de détention. En plus des grèves de la faim entamées contre sa peine injuste et illégale. Il a maintes fois refusé de partir en exil, la condition de sa libération anticipée. Il plaide toujours non coupable.
Trần Huỳnh Duy Thức est l’un de nombreux « cas représentatifs » connus depuis de longues années. Pour leur résistance non violente contre leur triste sort injuste, leurs lourdes peines de prison, leurs souffrances (et celles de leurs proches), leur admirable courage dans la défense de la liberté d’expression, de la dignité de l’être humain. Pour protéger la justice sociale contre « le fléau endémique de la corruption », « l’abus du pouvoir », « le culte de l’impunité », pour soulager l’environnement en détresse, secourir les enfants, les femmes, les hommes affamés, assoiffés, sans toit et sans voix. Pour construire des ponts de la tolérance et de la paix… Pour sauvegarder leur langue maternelle — la langue vietnamienne — et leur culture millénaire jadis florissante, en voie d’aliénation, se rappelant toujours que des grandes bibliothèques ont été dévastées, des millions de livres, de recueils de poèmes, de romans, d’innombrables œuvres littéraires, philosophiques et religieuses confisquées, détruites ou interdites.
Depuis mai 2018, Trần Huỳnh Duy Thức réclame en vain que les autorités judiciaires communistes examinent sa demande d’une remise de peine conformément à l’article 63 du nouveau Code pénal 2015. N’ayant pas reçu de réponse à sa requête, Trần Huỳnh Duy Thức a entamé depuis novembre 2020 plusieurs grèves de la faim. Fermement convaincu que la liberté d’expression n’est pas un crime, Trần Huỳnh Duy Thức est prêt à mourir de faim si l’accusation arbitraire et injuste n’est pas réexaminée et réduite.
Pour mémoire, le 29 août 2012, le Groupe de Travail des Nations Unies sur la Détention arbitraire concluait que Trần Huỳnh Duy Thức était détenu arbitrairement. Et le Groupe de Travail d’appeler les autorités de Ha Noi à libérer Trần Huỳnh Duy Thức. Le 30 novembre 2022, ce sera son 56e anniversaire et sa 13e année vécue dans un des camps de déportation de sa terre natale nommée « goulag vietnamien ».
Mort à petit feu — Détention arbitraire et Psychiatrie punitive en République Socialiste du Viet Nam. Le cas de Lê Anh Hung.
Jugés malades mentaux, les prisonniers politiques, d’opinion et de conscience (non reconnnus par l’État RSV) sont enfermés dans des hôpitaux psychiatriques et soumis à l’administration forcée de médicaments. Un des cas les plus connus : Lê Anh Hung, 49 ans, traducteur et journaliste, arrêté le 5 juillet 2018 pour « abus des libertés démocratiques ». Il a été détenu à l’hôpital psychiatrique pendant les 3 premières années et 10 mois après son arrestation, malgré sa bonne santé mentale. Refusant de se faire soigner contre son gré, il a été roué de coups et attaché à son lit. Lê Anh Hung a été condamné à 5 ans de prison en août 2022 après un procès sans avocat. Ses conditions de détention sont effroyables, humiliantes, inhumaines.
Mort à petit feu — multiples peines de prison pour Narges Mohammadi, écrivaine, journaliste iranienne et défenseuse des droits humains.
Membre honoraire des centres PEN danois, belge, norvégien et suédois, Narges Mohammadi était l’ancienne vice-présidente du Centre de défense des droits humains à Téhéran, fondé par la lauréate du prix Nobel de la paix Shirin Ebadi. Narges Mohammadi se combat pour l’abolition de la peine de mort en Iran. Son mari, le journaliste et ancien prisonnier Taghi Rahmani (14 ans de prison) vit en exil à l’étranger avec ses deux jeunes enfants depuis 2012.
À plusieurs reprises depuis 1998, Narges Mohammadi a été arbitrairement arrêtée et emprisonnée. Elle est soumise à la torture et à d’autres mauvais traitements. Elle est privée des soins de santé nécessaires. Sa santé se détériore pendant ses détentions.
En septembre 2011, elle a été condamnée à 11 ans d’emprisonnement pour « participation à un rassemblement et collusion contre la sécurité nationale » et « diffusion de propagande contre l’État », en lien avec ses activités au Centre de défense des droits humains. Sa peine a été réduite à 6 ans en mars 2012. Elle est libérée en juillet 2012. En 2015, Narges Mohammadi a été de nouveau arrêtée et emprisonnée. En 2016, elle a été condamnée à 16 ans d’emprisonnement. Elle est libérée en octobre 2020. De nouveau arrêtée en janvier 2022 et condamnée à 8 ans et deux mois de prison supplémentaires, plus 74 coups de fouet. Pour des raisons médicales, elle a été relâchée en février 2022. Cette brève libération a pris fin en avril 2022. En octobre 2022, Narges Mohammadi a été condamnée à 15 mois de prison supplémentaires.
Le 15 novembre 2022, dans sa campagne annuelle en faveur des écrivains emprisonnés ou persécutés, le Comité des Écrivains en Prison de PEN International a lancé un appel à une action mondiale urgente « afin de libérer et protéger Narges Mohammadi en Iran, José Rubén Zamora Marroquín au Guatemala, Server Mustafayev en Ukraine, et Tsitsi Dangarembga en Zimbabwe ». Et le Comité de déclarer que « ces quatre cas illustrent clairement le type de menaces et d’attaques subies par les écrivains et les journalistes du monde entier simplement pour avoir exercé pacifiquement leur droit à la liberté d’expression ».
Selon PEN International, « Mohammadi souffre d’un trouble neurologique pouvant entraîner des crises d’épilepsie, une paralysie partielle temporaire et une embolie pulmonaire pour laquelle lui seraient refusés des médicaments vitaux permettant d’éviter la formation d’autres caillots sanguins. En mai 2019, elle a subi une hystérectomie d’urgence, puis a été renvoyée à la prison d’Evin. En juin 2019, PEN a reçu des informations selon lesquelles Mohammadi était privée de soins médicaux adéquats et d’antibiotiques pour traiter une infection ultérieure liée à l’opération ».
Par Nguyên Hoàng Bao Viêt
ancien président et membre du Centre PEN Suisse romand
délégué et membre cofondateur de la Ligue vietnamienne des Droits de l’Homme en Suisse
membre des Écrivains et des Journalistes vietnamiens en Exil.

 
Plus d'articles sur le même thème
Libérez Hossein Ronaghi ! Le Comité de défense des auteurs en danger du PEN Club français apporte son plein soutien en  à l’auteur, emprisonné en Iran, et actuellement dans un terrible danger. Antoine Spire, président du Pen Club français et Jean-Philippe Domecq, président au Pen club français du Comité des écrivains persécutés adressent à ActuaLitté une tribune d’importance.
18/11/2022, 14:41
La Bibliothèque littéraire Jacques Doucet (BJD) avait attiré l’attention de l’Inspection générale des bibliothèques, qui pointait des problématiques liées à la gestion des collections et de l’espace disponible. En octobre dernier, une enquête du Monde pointait des responsabilités dans les dysfonctionnements, avant le suicide d’une ancienne directrice adjointe de l’établissement. Des écrivains, universitaires, chercheurs, conservateurs et bibliothécaires, directeurs de musée et de galeries, commissaires d’exposition apportent leur soutien à la directrice de la BJD et tiennent à « témoigner » des collaborations qu’ils ont eues avec cette institution et son équipe de direction. Nous reproduisons ci-dessous leur lettre.
15/11/2022, 16:56
UkraineUnderAttack – « Avant qu’il ne soit trop tard. » Cet appel à la raison et à l’humanisme réunit à cette heure plus de 130 poètes, écrivains, artistes, universitaires et intellectuel(le)s (français mais pas seulement) : toutes et tous l’ont signé afin de mettre en garde l’opinion publique devant le péril nucléaire qui menace en raison de la Guerre en Ukraine. ActuaLitté le propose ici dans son intégralité.
30/10/2022, 14:18
L’annonce de la fermeture de la Médiathèque musicale de Nanterre par la municipalité, concrétisée le 2 juillet 2022 mais aussi les disparitions des collections musicales dans certains établissements constituent « des signaux très inquiétants », indique l’ACIM, Association pour la Coopération des professionnels de l’Information Musicale. Dans un texte reproduit ci-dessous, l’organisation rappelle que les supports musicaux restent indispensables en bibliothèque.
14/10/2022, 07:55
Samedi dernier, à l’occasion de ses 20 ans d’existence, l’A*dS, Association des autrices et auteurs de Suisse, invitait à réfléchir lors d’un symposium à Olten à sa propre perception politique et aux potentialités du travail littéraire face aux crises de notre époque. Avec trois conférences, une table ronde et huit ateliers, 75 auteur·ices ont questionné le rôle et la responsabilité de la littérature dans les crises actuelles en analysant des phénomènes tels que la propagande, la censure, les discours emphatiques et la biodiversité dans l’écriture.
05/10/2022, 09:25
Suite à la décision de suspendre la parution d’un ouvrage chez Editis, coécrit par Guillaume Meurice, le Comité directeur du PEN Club français adresse à ActuaLitté un texte. Reproduit ici dans son intégralité, il revient sur ce que beaucoup voient comme un acte de censure.
24/09/2022, 10:34
L’association des archivistes français (AAF) réagit suite au contentieux qui oppose le département de la Justice les archives nationales des USA à Donald Trump, au sujet de documents présidentiels : en contravention de la législation fédérale, ils n’auraient pas été remis aux archives en 2021, à la fin de son mandat. Suite à la perquisition conduite par le FBI dans la résidence personnelle de l’ancien président en Floride où ont été découverts des documents présidentiels, les Archives nationales américaines ont fait l’objet d’attaques répétées – accusées de corruption et de conspiration.
16/09/2022, 09:29
Parmi les créanciers de Chapitre figurent les auteurs des Éditions du 123, marque de Chapitre, qui n’ont pas reçu l’intégralité de leurs droits d’auteurs bien que les livres soient toujours commercialisés. Cette précision, pourtant essentielle, eu égard à la précarité desdits auteurs. Édouard Brasey, publié par cette structure, écrit à ActuaLitté pour tirer la sonnette d’alarme. 
09/09/2022, 15:34
Entre protection de la vie privée d’un utilisateur décédé et patrimoine littéraire pris en otage, difficile de trancher. Car au cœur de cette inextricable intrigue juridique, se pose le géant Google, et son service Gmail. Héloïse Jouanard, fille de l’écrivain Gil Jouanard, s’est débattue longuement contre les services de l’entreprise, avant de s’entendre répondre que l’accès aux emails de son père lui était refusé. Catégoriquement et sans autre forme de procès.
07/09/2022, 11:01
L’annonce d’une cession du groupe Editis par Vivendi n’apaise pas les esprits. La décision de Vincent Bolloré de céder l’entreprise, pour obtenir l’assentiment de la Commission européenne préoccupe auteurs, éditeurs et libraires. Leur mobilisation, contre la fusion que l’on imaginait des deux structures, se reporte aujourd’hui sur l’avenir de Hachette Livre, filiale de Lagardère dont Vivendi possède 57 %. 
13/08/2022, 12:35
Étienne Moulron porte depuis un bon moment ce projet d’une Maison de l’Humour de la francophonie à la campagne. Deux parrains d’honneur se sont déjà joints à la fête : Pierre Richard et Dany Boon. Maintenant, ne reste qu’à la financer et l’ouvrir, ainsi qu’il l’explique dans ce texte.
04/08/2022, 09:28
La ville d’Épinal a décidé d’ouvrir un appel d’offres pour recruter un directeur littéraire. Une décision que Stéphane Wieser, directeur de la Culture, expliquait à ActuaLitté voilà quelques semaines. Une action qui conduit la manifestation à se séparer de la directrice artistique, Stéphanie Nicot. Un collectif réunissant professionnels, festivaliers a souhaité apporter son soutien dans un texte ici proposé dans son intégralité.
20/07/2022, 10:28
Mahi de Silva, PDG de la plateforme Triller, fondée en 2015, lance un appel au boycott de son concurrent, ni plus, ni moins. Présentée comme un concurrent — et pourtant ouvert un an avant l’entreprise chinoise — l’application revendique plus de 100 millions d’utilisateurs et 250 millions de téléchargements. Tous deux reposent sur un format de diffusion de brefs clips vidéos, avec une perspective marketing commune. Sauf que…
19/07/2022, 14:32
Répondant à une demande pressante de l’État italien, le président de la République Emmanuel Macron a enclenché des procédures d’extradition visant une dizaine de réfugiés italiens, installés en France depuis des années, en raison de leur implication supposée dans des actions violentes de l’extrême gauche entre la fin des années 1960 et le début des années 1980. Un collectif d’écrivains s’oppose à ce qu’il décrit comme un « acharnement » envers ces individus : parmi eux, Éric Vuillard, auteur d’un texte que nous reproduisons ci-dessous, en intégralité.
12/07/2022, 10:18
RNL22 — La commission Développement durable du Syndicat de la librairie française, créée récemment, travaille sur un sujet qui est revenu de manière constante lors des discussions des Rencontres nationales de la librairie d’Angers. L’empreinte écologique de leur activité, et par extension celle de l’industrie du livre, préoccupe en effet un grand nombre de libraires. La commission propose quelques bonnes pratiques, dans un document que nous reproduisons ci-dessous.
05/07/2022, 10:58
L’inflation, galopante, touche tous les secteurs d’activité ; et le monde de la culture n’est pas épargné. La Charte, association de défense des droits des auteurs et illustrateurs jeunesse, alerte sur la paupérisation des auteurs et autrices. Elle appelle la chaîne du livre à se mobiliser pour lutter contre cette précarité dans une tribune, reproduite intégralement ci-dessous. 
29/06/2022, 11:57
Un collectif rassemblant plus de 350 acteurs du monde universitaire et culturel dénonce, dans une tribune, les mesures récemment mises en place par une réforme à la Bibliothèque nationale de France. Les conditions de communication des documents, notamment, font l’objet de vives critiques, tout comme les moyens humains et financiers accordés à l’établissement pour assurer ses missions. Initialement publiée dans Le Monde, cette tribune est reproduite ci-dessous.
24/06/2022, 16:42
UkraineUnderAttack — L’ordre donné par Vladimir Poutine d’entrer sur le territoire ukrainien, le 24 février 2022, a déclenché un conflit installé au cœur de l’Europe. En Russie, l’opposition à cette guerre existe, mais muselée par un pouvoir dont le ton se durcit jour après jour. Pour avoir exprimé son dégoût de la guerre russe, l’écrivain Dmitry Glukhovsky est désormais recherché par la justice dans son pays. L’Observatoire de la liberté de création lui apporte son soutien, dans un texte reproduit ci-dessous.
21/06/2022, 10:56
UkraineUnderAttack – Le mandat d’arrêt que les autorités russes ont émis contre l’écrivain Dmitri Gloukhovski laisse planer de lourdes menaces sur son avenir. Ce sont dix années de réclusion qu’il encourt, pour avoir critiqué, dans les médias, aussi bien que sur les réseaux sociaux, le comportement de l’armée russe. Un collectif intersyndical des artistes-auteurs apporte dans nos colonnes son plein soutien à Dmitry Glukhosky. 
15/06/2022, 15:38
Le Haut Conseil international de la Langue française et de la Francophonie en appelle à Emmanuel Macron pour qu’il agisse fermement contre l’adoption par les institutions européennes de l’anglais comme “langue commune”. Langue de collaboration et de travail, elle représenterait « une dérive doublement inadmissible : elle est contraire aux traités qui régissent la politique linguistique de l’ U.E, donc illégale, et absurde après le départ du Royaume-Uni (Brexit) ».
18/05/2022, 11:55
L’Association des Bibliothécaires de France avait sollicité les différents candidats de l’élection présidentielle pour connaitre leur programme pour les bibliothèques et la lecture publique. Désormais réélu, Emmanuel Macron n’avait pas répondu aux interrogations. Pas rancunière, l’organisation professionnelle propose désormais un rendez-vous au chef de l’État, pour discuter des chantiers à venir. Nous reproduisons ci-dessous cette lettre au président de la République, en intégralité.
12/05/2022, 15:19
En cette veille de remaniement ministériel, la Charte, association de défense des droits des auteurs et illustrateurs jeunesse, profite de l’occasion pour alerter sur le recul de la condition des artistes et écrivains. Rapport Racine, contrat de commande, rémunération : l’association demande, dans une tribune reproduite ci-dessous, « plus de vitalité et de sécurité pour la création ». 
05/05/2022, 12:40
UkraineUnderAttack – Depuis plus de deux mois, l’Ukraine lutte contre l’invasion russe menée par Poutine. Le Pen Club français, qui défend la liberté des auteurs, fait état des centaines de crimes contre des lieux culturels, et du bilan humain qui ne cesse de s’allonger. Nous reproduisons ci-dessous la lettre de l’organisation.
04/05/2022, 12:39
Le romancier et écrivain américain Robert Goolrick, auteur de Féroces et d’Une femme simple et honnête, est décédé ce 29 avril, à l’âge de 73 ans. Les éditions Anne Carrière saluent aujourd’hui un auteur sensible et amoureux de la France, notamment distingué par le Prix Fitzgerald 2015 pour La Chute des princes. Stephen Carrière a fait parvenir à ActuaLitté un texte, en hommage. Le voici proposé dans son intégralité.
04/05/2022, 11:47
La condamnation de l’homme d’affaires et éditeur Osman Kavala à la prison à vie par un tribunal turc a été perçue comme une nouvelle étape dans la répression de l’opposition par le régime de Recep Tayyip Erdoğan. La Ligue des droits de l’Homme (LDH) et la Fédération internationale pour les droits humains (FIDH) demandent à Emmanuel Macron d’intervenir pour sa libération ou pour sanctionner la Turquie.
28/04/2022, 14:56
La condamnation à la prison à vie du mécène et éditeur Osman Kavala, prononcée ce lundi 25 avril par un tribunal turc, a représenté une nouvelle manifestation de la répression de l’opposition par le gouvernement de Recep Tayyip Erdoğan. Le PEN Club français, comme d’autres organisations internationales, dénonce cette parodie de justice destinée à faire taire tous les opposants au régime. Nous reproduisons ci-dessous le texte qu’ils nous ont communiqué, en intégralité.
27/04/2022, 09:30
#Presidentielle2022 — Le débat entre les deux candidats passé, la prochaine échéance de l’élection présidentielle n’est autre que le second tour, ce dimanche 24 avril. Une partie du monde de la culture s’est exprimé sur les dangers de l’extrême droite, et les élus de Fédération Nationale des Collectivités territoriales pour la Culture (FNCC) invitent à leur tour à bien peser les conséquences du vote. Tout en appelant, dans la tribune reproduite ci-dessous, à plus de budget pour la culture.
22/04/2022, 09:39
L’Alliance des agents littéraires français (AALF) profite de l’occasion qui lui est donnée pour ouvrir le débat : du 22 au 24 avril, s’ouvre le Festival du livre de Paris, destiné au public. En parallèle, un marché de vente de droits, réunissant éditeurs étrangers et français s’est organisé. Il exclut cependant les agents littéraires, pourtant parmi les premiers concernés. Dans une tribune communiquée à ActuaLitté, l’AALF relève quelques points qui interrogent. Leur texte est ici proposé dans son intégralité.
21/04/2022, 12:34
UkraineUnderAttack – Les éditions Medusa (Kyiv) et Syllepse (Paris) ont communiqué à ActuaLitté une déclaration commune. Cette dernière pose les bases d’une collaboration entre les deux structures, pour résister à l’oppression et l’invasion russes. Leur texte, sous forme d’un quasi Manifeste, est proposé ci-dessous en intégralité. 
20/04/2022, 16:59
Les manifestations littéraires reprennent, et les risques de contamination Covid avec elles. Un collectif d’une centaine d’auteurs signe une tribune pour rappeler les impératifs sanitaires et s’engage à ne plus participer aux événements qui ne mettraient pas œuvre des mesures simples.. Du bon sens et ce, pour la protection du plus grand nombre. Leur texte est ici publié dans son intégralité. 
18/04/2022, 22:34
Lecteurs, lectrices et personnel de la Bibliothèque nationale de France se sont accordés pour dénoncer de nouvelles conditions d’accueil du public, qui changent notamment les modalités de communication des documents. La direction a avancé des arguments dans nos colonnes, mais l’opposition persiste et signe. Elle déplore une « fin de non-recevoir » adressée par la direction à l’Association des lecteurs et usagers de la Bibliothèque nationale de France (ALUBnF), en refusant de recevoir l’organisation lors d’un comité technique, ce 14 avril.
15/04/2022, 15:18
Officialisée par les services de Valois, la mission confiée au professeur de droit Pierre Sirinelli aura pour objet d’aborder la question de la rémunération, entre auteurs et éditeurs. Une déclaration de la Société des Gens de Lettres et de l’Association des Traducteurs Littéraires de France savoure ce qui ressemble à une victoire : « Les demandes des auteurs ont été entendues », indiquent les associations. Leur message est ici présenté dans son intégralité.
14/04/2022, 12:46
LAM2022 – Travailler avec des partenaires, Le Livre à Metz sait faire et développe un bon nombre de ses actions en collaboration avec des institutions locales depuis plusieurs années. Claire de Guillebon, responsable de la programmation de l’événement qui se tiendra du 8 au 10 avril 2022, expose ici les bases d’un projet fédérateur et collectif.
29/03/2022, 15:30
UkraineUnderAttack – Depuis 20 jours et lancement de l’invasion russe de l’Ukraine, l’émotion internationale reste vive, et les soutiens à la population et au pays agressés très forts. Le Pen Club français, qui défend la liberté d’expression des auteurs, assure les écrivains ukrainiens de son soutien, mais refuse toute « censure culturelle » à l’égard des créateurs russes. Nous reproduisons ci-dessous le texte de l’organisation. 
15/03/2022, 10:16
À la veille du festival d’Angoulême, une tribune contre Imagiland, projet de parc d’attractions sur le thème de la BD, a été signée par 51 auteurs et autrices de BD. Parmi les signataires, Lewis Trondheim, Catherine Meurisse, Marion Montaigne, Manuele Fior ou encore François Bégaudeau. Cette tribune est à l’initiative du collectif ImagiNon, qui s’oppose depuis l’été 2020 à la construction du parc sur la ville de La Couronne (16). Le texte est retranscrit ici dans son intégralité.
14/03/2022, 14:24
C’est un grand rendez-vous qui est donné, ce 20 mars à 14 h, et devant l’un des bâtiments les plus emblématiques peut-être, le Panthéon. Pourquoi cette manifestation ? Eh bien, les attaques perpétrées contre la langue française que dénonce le Haut Conseil international de la Langue française et de la Francophonie. Interpellant les gouvernements, l’organisation appelle à « proclamer leur rejet de l’arrachage de la langue française et réclamer un sursaut civilisationnel urgent ».
14/03/2022, 00:29
Autres articles de la rubrique À la loupe
Ce 10 novembre, Nicolas Feuz publie Les larmes du lagon, aux éditions Slatkine & Cie. Un polar qui nous entraîne en Polynésie française, où la tranquillité du motu de Bora Bora est perturbée par la découverte d’un corps. Ce nouveau roman nous offre l’occasion d’en apprendre plus sur l’écrivain, dans un questionnaire de Proust revu, corrigé et bien soigné !
18/11/2022, 10:59
À l’occasion du bicentenaire de la naissance d’Henri d’Orléans, dit le duc d’Aumale, grand bibliophile et reconstructeur du château de Chantilly, plusieurs expositions ont été organisées dans l’ancienne demeure des Condé. Depuis le 5 octobre et jusqu’au 2 octobre 2023, le cabinet des livres du fils du « roi des Français », Louis Philippe, se présente, de sa création aux plus précieux de ses trésors. Le tout sous le regard pénétrant du buste du grand Condé.
14/11/2022, 16:48
Stéphanie Khoury, bibliothécaire, et Maël Rannou, ancien directeur de bibliothèques, auteur et critique de bande dessinée, s’interrogent dans un court ouvrage, didactique et synthétique, sur les missions et les enjeux des établissements de lecture publique. Les bibliothèques de proximité (Presses universitaires Blaise Pascal) évoque également ces usages créés par les citoyens, avec la complicité ou à l’insu des bibliothécaires et des pouvoirs publics eux-mêmes.
14/11/2022, 11:37
LECFestival22- Jón Kalman Stefánsson est le lauréat 2022 du Prix Jean Monnet de Lectures Européeennes pour Ton absence n’est que ténèbres, traduit par Éric Boury. Son 13e opus, publié chez Grasset, avait déjà remporté le Prix du livre étranger. L’islandais est tout à la fois romancier, poète, mais également traducteur. Nous lui avons posé quelques questions.
10/11/2022, 17:16
Surprenant premier roman : enfermés dans un monde souterrain surveillés par une mystérieuse milice, plusieurs hommes et femmes parviennent à s’échapper, et sillonnent le désert à bord d’une jeep. Apocalyptique, effrayant, le livre se situe à mi-chemin entre le roman de science-fiction et le récit poétique. Galien Sarde, quarante-six ans, agrégé ès lettres, y déploie une langue riche, en une sorte de lyrisme sombre, sinon apocalyptique. Deuxième ouvrage publié par Fables fertiles, la toute jeune maison de Guylian Dai, Échec, et Mat, loin des grosses machines littéraires et des prix de la rentrée, tranche par son originalité, sa force onirique. Propos recueillis par Étienne Ruhaud.
10/11/2022, 11:36
PORTRAITS – La traduction contribue à la libération des femmes depuis des siècles. Voici quelques portraits de femmes qui ouvrent la voie aux traductrices contemporaines, de Marie de Cotteblanche (première traductrice française) à Shirin Daneshvar (traductrice iranienne) en passant par Anne Dacier (première traductrice d’Homère), Claudine Picardet (première traductrice scientifique) et Clémence Royer (première traductrice de Darwin). 
10/11/2022, 10:25
LECFestival22 – Créée en 2016, la résidence d’écriture Jean Monnet est dédiée à la création littéraire européenne et accueille en priorité des auteurs émergents, en lien avec la thématique du LEC Festival. Elle est soutenue par la Ville de Cognac et dotée d’une bourse de résidence de 2000 €. Cette année, Nuno Gomes Garcia, auteur de La Domestication (trad. Clara Domingues chez IXe Editions), en est le bénéficiaire. Et il poursuit avec nous son tour littéraire et historique de Porto. (retrouver l’épisode précédent)
07/11/2022, 10:05
Quatorze ans, six albums, un film d’animation et une attraction plus tard, c’est tout un cycle de Zombillénium – ce parc d’attractions aux authentiques zombies et vrais démons – qui touche à sa fin. Ce dernier opus sportif et haletant promet d’effroyables surprises et de diaboliques retournements de situation – avec un final à la hauteur de la série. Nous avons rencontré Arthur de Pins, toujours aux commandes de la machinerie infernale et ses milliers d’âmes prisonnières.
04/11/2022, 12:23
Quand on se penche sur la gestion des droits d’auteur, on s’aperçoit que les petites et moyennes structures sont rapidement débordées — faute de disposer d’un outil sur mesure ou de moyens pour souscrire à un logiciel dédié. Conclusion : c’est avec un bon vieux tableur Excel que cela se résout. Et pourtant…
03/11/2022, 12:55
Ma relation à la Chine a été d’emblée une relation sensible, sans connaissances préalables, sans curiosité particulière pour ce pays où je n’avais pas envie d’aller. Je m’y suis rendue par amour non pas de la Chine, mais de l’homme qui m’invitait à l’y retrouver. Par Christine Cayol.
03/11/2022, 10:41
Initiateur du mouvement surfiguratif, Jacques Cauda, soixante-sept ans, manie la plume comme il manie le pinceau, soit avec passion, gourmandise, frénésie. Ancien étudiant en philosophie, ancien documentariste professionnel, l’homme publie depuis 2002, à un rythme soutenu, tout en dirigeant « La Bleu-Turquin », collection des éditions Douro. Privilégiant les formes expérimentales, riche de nombreuses références, l’homme poursuit une œuvre singulière, loin des modes du moment. Propos recueillis par Étienne Ruhaud.
02/11/2022, 10:39
Ce 24 octobre, un nouveau rendez-vous réunissant auteurs, éditeurs et ministère de la Culture fut annulé. Un délai de plus dans la signature d’accords qui n’en finissent plus de traîner. Denis Bajram fait parvenir un texte à ActuaLitté, pour signaler un changement de paradigme des plus cyniques : un bon auteur n’est plus un auteur mort, mais un auteur pauvre…
27/10/2022, 17:03
LECFestival22 – Depuis le 24 octobre, l’écrivain d’origine portugaise, Nuno Gomes Garcia, auteur de La Domestication (trad. Clara Domingues chez IXe Editions), est en résidence d’auteur à la villa Jean Monnet de Cognac. Il y séjournera jusqu’au 20 novembre, date de clôture du festival des littératures européennes de Cognac. Il nous invite à un voyage dans la ville de Porto, dont il est originaire, entre littérature, archéologie et découvertes… Première étape : la librairie Lello. Et bien d’autres arrêts à prévoir.
27/10/2022, 10:38
Née en 1957, ancienne danseuse professionnelle, Odile Cohen-Abbas participa longtemps de l’aventure Supérieur Inconnu, revue fondée par le surréaliste Sarane Alexandrian. Collaborant régulièrement aux « Hommes sans épaules », périodique fondé en 1953 par Jean Breton, et dirigé depuis 1997 par Christophe Dauphin, auteure de nombreux recueils et récits, Odile vient ici nous surprendre avec Perditio, nouvel opus hybride décrivant un monde infernal, peuplé de chimères, de monstres, se livrant à de singuliers rites. Déroutant peut-être, riche à coup sûr, le livre étonne, détonne. Propos recueillis par Étienne Ruhaud.
27/10/2022, 09:16
« Considérée de seconde main par les Russes, la langue des Moldaves a été mutilée. Si, dans un amphithéâtre, il y avait 50 étudiants moldaves et un seul étudiant russe, le cours devait avoir lieu en langue russe. » Entretien avec Tatiana Țîbuleac, écrivaine roumaine (originaire de la République de Moldavie), Prix de littérature de l’Union européenne pour Le Jardin de verre, éd. des Syrtes, traduction de Philippe Loubière.
25/10/2022, 10:05
AttaqueRushdie – En marge de la Foire du livre de Francfort, l’agent littéraire Andrew Wylie a répondu à quelques questions de El Pais. Une rare apparition dans les médias pour Le Chacal, surnommé ainsi pour sa manière abrupte de traiter avec les éditeurs. Et au cœur du sujet, Salman Rushdie, victime d’une tentative de meurtre.
24/10/2022, 10:47
Et Archimède s’écria : « Eurêka ! » Il avait trouvé une idée… Qu’est qui vous met une idée en tête ? Pourquoi dit-on qu’une idée « traverse l’esprit » ? Elle viendrait d’on ne sait où et repartirait immédiatement ? Pour se rendre où, alors ? Dans un autre esprit qui l’attend ailleurs, dans un autre espace ou dans un autre temps. Pourquoi pas…
23/10/2022, 23:12
PORTRAIT – Né en 1964, libraire dans le Poitou, Stéphane Émond rend une nouvelle fois hommage à sa région d’origine. Seize ans après Pastorales de guerre, l’homme revient avec un nouveau récit au titre programmatique, géographique. Magnifique évocation de la région Est, Argonne raconte également l’Histoire : le récit officiel et les tragédies familiales, l’une et l’autre intimement mêlées.
21/10/2022, 15:54
Le Plan Sobriété du gouvernement, présenté au début du mois d’octobre, ne concerne que de loin les bibliothèques territoriales, placées sous la responsabilité des collectivités. Heureusement pour la planète, la réflexion écologique des bibliothécaires est en cours depuis quelques années désormais, et les idées fusent, même si les moyens d’action restent encore limités.
21/10/2022, 11:16
Son roman Pleurer des rivières, paru en 2018, a été porté à l’écran par Léopold Legrand, sous le titre Le Sixième enfant. Dans les salles depuis le 28 septembre, ce film fut coadapté avec l’aide de Catherine Paillé. Mais la métamorphose d’un roman en oeuvre audiovisuelle n’a rien d’un chemin tranquille. Alain Jaspard raconte, pour ActuaLitté, cette aventure.
14/10/2022, 15:47
La raréfaction des matières premières – gaz et pétrole – doublée d’une hausse de leurs coûts a poussé le gouvernement à présenter un Plan sobriété : des suggestions plus que des obligations. Depuis quelques mois, la commission Bibliothèques Vertes de l’Association des Bibliothécaires de France planche justement sur la réduction de l’empreinte énergétique, et l’information des usagers, dans les établissements de proximité. Quelques réponses se profilent, sur des sujets qui recoupent des préoccupations bien connues des bibliothécaires.
12/10/2022, 15:13
Dominique Sels écrit depuis toujours : son premier livre est paru en 1989, chez Denoël, Eden en friche. Elle avait tout juste trente ans. Et quelque trente années plus tard, la voici, comme tant d’autres, confrontée aux errances d’un système administratif qui n’en finit plus de chanceler. Dans un courrier adressé à l’URSSAF et transmis à ActuaLitté, elle raconte, entre Charybde et Scylla et Charybde encore… ad nauseam.
12/10/2022, 10:22
Repli sur soi, communautarisme, revendication identitaire, séparatisme, cancel culture… Voilà quelques-uns des termes qui restent accolés au « wokisme » dans le débat public, et y compris jusque dans cet espace de réflexion. Bref, c’est un concept qui fait peur, et pour ses détracteurs, l’enjeu est clairement que ce mot soit systématiquement associé à des notions, pas seulement négatives, mais surtout contraires à ce qui est censé constituer l’identité française. Par David Carzon.
12/10/2022, 08:21
2022 ne marque pas seulement le centenaire de la naissance de Jack Kerouac, mais également de la mort d’un des géants du XXe siècle, Marcel Proust. Après le Musée Carnavalet ou encore le Musée de l’Histoire du Judaïsme, la BnF propose une exposition autour de l’auteur d’À l’ombre des jeunes filles en fleur. Près de 350 pièces sont réunies – inédits jamais révélés au public, tableaux de grands maîtres ou robes somptueuses prêtées par le Palais Galliera. 
11/10/2022, 14:25
Nouvelliste et romancière, Caroline Lamarche a publié plusieurs livres chez Gallimard, dont La Mémoire de l’air (2014), Dans la maison un grand cerf (2017) et Nous sommes à la lisière (Prix Goncourt de la nouvelle 2019). Invitée de Lire en Poche, à Gradignan, elle s’est livrée avec enthousiasme et avec nous, au questionnaire de Proust.
09/10/2022, 18:48
#LireEnPoche22 – Roman qui devient livre de poche, le schéma est classique. Et particulièrement pour Michel Bussi, l’un des plus grands vendeurs de polars en France. L’univers de l’écrivain normand se décline en audiolivres, bandes dessinées, séries, films… Parfois au point de lui échapper. Ainsi, quand Maman a tort est diffusé sur Netflix, des années après l’adaptation sur France 2, il s’en étonne : « Je n’avais pas été informé… Je l’ai appris par des amis. Mais c’est une agréable surprise. »
09/10/2022, 16:42
Anna Politkovskaïa, éminente journaliste d’investigation et écrivain russe, a été tuée par balles le 7 octobre 2006, dans sa cage d’escalier, à Moscou. Ses dénonciations des horribles et cruels crimes de guerre et des violations des droits de l’homme en Russie et en Tchétchénie ont entraîné des menaces permanentes contre sa vie de la part des autorités russes. Par Nguyên Hoàng Bao Viêt.
08/10/2022, 12:00
#LireEnPoche22 — Militante. Pour elle, dès son premier roman, ce terme revêtait un sens tout particulier. Djaïli Amadou Amal, Prix Goncourt des lycéens 2020 avec Les Impatientes (Ed. Emmanuelle Collas), venait pour la première fois à Gradignan. Son roman, publié chez J’ai lu, évoque des sujets douloureux et profonds. Qui justifient, selon la romancière, cet engagement en littérature.
07/10/2022, 17:03
« À quoi bon ? » Philippe Delerm a vingt ans lorsqu’il découvre À la recherche du temps perdu lors de ses années de licence. Une question l’obsède : « Comment écrire après ça ? » Cinquante ans plus tard, il publie le 4 novembre prochain Proust Instantanés (Éditions Points), dans lequel il commente une soixantaine d’extraits de la somme romanesque avec sa marque de fabrique : des textes courts. 
07/10/2022, 11:55
Trois titres phares de l’éditeur Asmodee sont désormais proposés aux personnes touchées par des troubles psychiques et cognitifs. Grands et plus petits, personnes dys et neuroatypiques retrouveront chez le studio de jeux de société Access+ trois titres retravaillés en ce sens : Dobble, Timeline et Cortex challenge. En avant !
05/10/2022, 12:14
#LireEnPoche22 – Dans quelques jours s’ouvrira le festival Lire en Poche, à Gradignan – trois journées de rencontres et de festivités autour des petits formats. Le commissaire général de l’événement, Lionel Destremau, aborde cette 17e édition avec prudence et optimisme. Entretien.
05/10/2022, 11:32
Que reste-t-il d’un être, à sa disparition ? Il reste les souvenirs communs, les photographies, les objets qui ont émaillé sa vie et témoignent pour l’absent, comme autant de preuves de son ancienne présence. De la même façon, si la culture d’un pays venait à disparaître, quels vestiges survivraient à cette absence ? Ceux-ci formeraient-ils un socle suffisant pour qu’un peuple y prenne encore appui ? Par Alexandra Koszelyk, auteure de L’Archiviste (ed. Aux Forges de Vulcain).
04/10/2022, 12:18
Ce samedi 1er octobre, le Pôle Média Culture Edmond Gerrer (Colmar) accueillait l’Académie d’Alsace des Sciences, Lettres et Arts : Vincent Raynaud recevait le Prix Maurice-Betz 2022, pour l’ensemble de son travail de traduction — en particulier les œuvres de Roberto Saviano, qu’il a traduit dans sa quasi-totalité. Lors de cet évènement, le traducteur, auteur et éditeur a donné une conférence intitulée « Écrivains menacés, le point de vue du traducteur ». 
04/10/2022, 11:28
L’autrice et éditrice kurde Meral Şimşek a subi, comme d’autres en Turquie, la sévérité du régime de Recep Tayyip Erdoğan à l’égard des dissidents, opposants et artistes critiques à son égard. Mais Şimşek est kurde, ce qui redouble la violence systémique à son égard. Condamnée à 20 mois de prison en septembre dernier, elle est réfugiée en Allemagne, d’où elle a accepté de répondre à nos questions.
03/10/2022, 11:37
Avec le premier roman de la Rwandaise Dominique Celis, Ainsi pleurent nos Hommes, la maison Philippe Rey a misé cette année sur un autre premier primo-romancier, cette fois-ci américain, Nathan Harris, et son best-seller La douceur de l’eau (trad. Isabelle Chapman). À l’occasion de la 10e édition du Festival America qui s’est tenu du 22 au 25 septembre, ActuaLitté en a profité pour l’interroger sur ce texte qui raconte les suites d’un affranchissement, comme sur sa rencontre avec les lecteurs français.
30/09/2022, 15:10
Paola Nicolas publiera ce 6 octobre Les Enragés, un ouvrage retraçant les recherches de Louis Pasteur autour d’un vaccin contre la rage. Un premier roman qui éclaire le présent, à la lumière du passé, alors que les débats demeurent houleux autour de la vaccination contre le Covid-19. L’autrice revient sur son projet, dans un texte proposé à ActuaLitté.
26/09/2022, 12:40
Top Articles

source

Tout d’abord la page est mise en ligne à des fins d’information du public et en vue d’informer les clients. Par ailleurs elle est régulièrement mise à jour, dans la mesure du possible.
Néanmoins en raison de l’évolution permanente de la législation en vigueur, nous ne pouvons toutefois pas garantir son application actuelle. Nous vous invitons toutefois à nous interroger pour toute question ou problème concernant le thème évoqué au 07 81 19 33 22. Cependant en aucun cas meilleur avocat ne pourra être tenu responsable de l’inexactitude et de l’obsolescence des articles du site.  xtremwebsite cout site internet création site internet  site internet pour avocat  création site vitrine {service} à {ville(Ville)}< /span> meilleur avocat  – avocat de confiance