Décès de Jérôme Bonduelle il y a deux ans à Lille : huit ans de prison pour le chauffard – La Voix du Nord

Meilleur Avocat
Vous cherchez un avocat

Deux ans après l’accident mortel dont a été victime Jérôme Bonduelle le 29 août 2020, à Lille, l’automobiliste l’ayant percuté a enfin reconnu ses responsabilités. Dans une salle d’audience vide, le chauffard, fortement marqué, s’est acharné, des heures durant, à démontrer ne plus être un jeune homme inconscient et immature.
« Ils n’avaient aucune chance de se rencontrer… » Une phrase lapidaire de la procureure Élodie Bournoville pour constater l’abîme entre deux hommes. À 51 ans, Jérôme Bonduelle, mort dans un accident de la circulation le 29 août 2020, se prépare à prendre les rênes (à l’horizon 2025) de l’un des principaux groupes agroalimentaires français. « Une personne solaire », salue Marc-Antoine Zimmermann, l’avocat de sa famille. Jérôme Bonduelle n’est pas uniquement un symbole de l’économie nationale. Également musicien, « il a toujours mis sa famille au-dessus de tout, insiste Me Zimmermann. Pour ses proches, ses salariés, il a laissé un vide énorme ». Trop meurtris, la femme et les enfants de l’industriel sont absents du prétoire. L’avocat pointe son stylo vers un jeune homme recroquevillé sur un banc, n’hésite pas à le qualifier de « misérable ».
Le président Ludovic Duprey lance une vidéo. Retour vers cette nuit d’août 2020, peu avant deux heures du matin. Prises de l’intérieur de la gare Lille-Europe, des images montrent un cycliste passant au loin. Un véhicule survient en trombe. Des gens accourent. Renversé, Jérôme Bonduelle décédera quelques minutes plus tard. Vers 6h45, la police sonne chez Mehdi Souiou, 23 ans, à Mons-en-Barœul. Tout se passe mal. Injures, crachats, rébellion, les agents ont droit à tout. La Clio a vite été repérée. Un témoin a signalé une voiture « rapide comme une balle », « rasant les dos-d’âne ». Sa plaque d’immatriculation a été perdue après l’accident. Enfin, un policier s’est souvenu avoir contrôlé le chauffard la veille et fait immobiliser un véhicule, cette Clio.
Souiou cumule les fautes. Il conduit sans permis, alcoolisé, sous stupéfiants et, visiblement, trop vite. Près de 80 km/h au moment du choc, selon un expert. Pendant deux ans, l’homme s’acharne à se présenter en « passager ». Jérôme Bonduelle avait, lui, choisi la bicyclette pour éviter le cocktail alcool-auto. « J’aimerais avouer que c’était moi qui étais au volant du véhicule, il admet désormais. J’ai pris la fuite lâchement. » La procureure le résume sèchement : un individu « oisif, désinvolte et lâche » passant ses journées à divaguer au volant. Son avocate, Audrey Jankielewicz, décrit pourtant un prévenu « à genoux à la barre du tribunal ». Le casier judiciaire de petit délinquant de Souiou est un boulet risquant de l’entraîner vers le fond. Après un an de détention provisoire, il a de nouveau eu des soucis avec la justice. Sanction : huit ans de prison avec mandat d’arrêt. Mehdi Sououi a quitté le palais de justice sans attendre son sort.
© Rossel & Cie – 2022
Conditions générales d’utilisationConditions générales de venteMentions LégalesPolitique de cookiesPolitique de Protection Vie privée

source

Tout d’abord la page est mise en ligne à des fins d’information du public et en vue d’informer les clients. Par ailleurs elle est régulièrement mise à jour, dans la mesure du possible.
Néanmoins en raison de l’évolution permanente de la législation en vigueur, nous ne pouvons toutefois pas garantir son application actuelle. Nous vous invitons toutefois à nous interroger pour toute question ou problème concernant le thème évoqué au 07 81 19 33 22. Cependant en aucun cas meilleur avocat ne pourra être tenu responsable de l’inexactitude et de l’obsolescence des articles du site.  xtremwebsite cout site internet création site internet  site internet pour avocat  création site vitrine {service} à {ville(Ville)}< /span> meilleur avocat  – avocat de confiance