David Eby, un militant à la tête de la Colombie-Britannique – Radio-Canada.ca

Meilleur Avocat
Vous cherchez un avocat

Nous utilisons les témoins de navigation (cookies) afin d'opérer et d’améliorer nos services ainsi qu'à des fins publicitaires. Le respect de votre vie privée est important pour nous. Si vous n'êtes pas à l'aise avec l'utilisation de ces informations, veuillez revoir vos paramètres avant de poursuivre votre visite.Gérer vos témoins de navigationEn savoir plus
Vous naviguez sur le site de Radio-Canada

Le nouveau premier ministre de Colombie-Britannique, David Eby, est perçu comme étant un militant par ses critiques, mais ses collaborateurs vantent son pragmatisme et son côté travailleur.
Photo : Radio-Canada / Ben Nelms
À 46 ans, David Eby prend les rênes du Nouveau Parti démocratique (NPD) et de la Colombie-Britannique, troisième des provinces les plus peuplées du pays. L’assermentation de l’ex-procureur général comme premier ministre, vendredi, à Vancouver, marquera l’arrivée au pouvoir d’un militant de gauche comme on en a peu vu dans l’histoire récente du Canada.
Des observateurs le décrivent comme intelligent, courageux et surtout, militant. David Eby a la réputation d’être un bourreau de travail, mais ceux qui le connaissent n’hésitent pas à vanter son sens de l’humour et son esprit de famille.
À première vue, David Eby est l’archétype du hipster urbain : il pratique le yoga, est adepte du régime pescétarien et a déjà joué dans des groupes de rock indépendant. Dans les événements publics, David Eby, qui mesure plus de 2 mètres, dépasse la plupart des gens de deux ou trois têtes. Mais qui est-il?
David Eby, sa femme et leurs deux enfants prennent un autoportrait pour inciter les gens à voter lors des élections municipales de 2022.
Photo :  (Twitter )
Né à Kitchener en 1976 d’un père avocat et d’une mère directrice d’école, David Eby vient d’un milieu privilégié. Chez les Eby, l’engagement social est important. L’aîné de la famille de quatre enfants se démarque rapidement par son leadership et son côté studieux.
Il est devenu végétarien très jeune et a commencé à militer pour les droits des animaux », raconte son frère, Patrick Eby. « Quand il croit à quelque chose, il y met toute son énergie.
Au secondaire, David Eby manifeste contre la mondialisation et milite pour l’environnement ainsi que les droits de la personne. Avec le slogan Super Dave, il se fait élire président de son école. Après un baccalauréat en littérature anglaise, il étudie le droit à l’Université Dalhousie.
Alors qu’il était à la BCCLA et à Pivot Legal, David Eby a fait partie du groupe indépendant World of Science.
Photo : (Twitter)
Peu après être devenu membre du barreau, David Eby rejoint le groupe militant anti-pauvreté Pivot Legal Society, dans le Downtown Eastside de Vancouver, et devient rapidement une des figures de proue du mouvement anti-olympique.
Très tôt dans sa carrière, il voulait être le genre d’avocat qui allait se tenir debout pour les gens et obtenir justice, raconte Grace Pastine, qui a travaillé avec lui à l’Association des libertés civiles de la Colombie-Britannique (BCCLA).
David Eby s’est fait connaître à l’approche des Jeux olympiques de Vancouver 2010 par ses efforts pour s’assurer que les droits des manifestants étaient respectés, notamment en créant une brigade d’observateurs indépendants chargés de signaler tout incident impliquant la police.
Photo : Radio-Canada
Avec la Pivot Legal Society et, plus tard, au sein de la BCCLA, David Eby aide des personnes itinérantes en leur donnant des cartes décrivant leurs droits, et co-écrit notamment un manuel expliquant comment poursuivre la police aux petites créances, s’attirant les foudres des forces de l’ordre.
« Une part importante de son travail à la BCCLA concernait des gens qui venaient pour de l’aide pour des problèmes très concrets. Éviction, plainte à la police… Une grande partie de son travail était d’aider des gens avec ces problèmes. »
Dans les médias, il multiplie les conférences de presse, réclamant plus d'obligation de rendre des comptes et de transparence de la part de la police. Quand la province a finalement accepté la recommandation de mettre en place un organisme indépendant pour enquêter sur la police en Colombie-Britannique, c’était une victoire importante, et je pense que Dave était très fier de ce travail.
David Eby a souvent suscité l’attention des médias pour ses critiques du travail des policiers et le traitement de personnes vulnérables dans le Downtown Eastside de Vancouver.
Photo : Radio-Canada
En 2008, David Eby tente de devenir conseiller municipal, sans succès. En 2011, il perd contre la première ministre Christy Clark et fait finalement son entrée en politique provinciale, en 2013, en la battant dans sa circonscription de Point Grey. Cette victoire, alors que, sur le plan provincial, le NPD perd malgré les sondages favorables, scelle le statut de David Eby au sein du parti.
Impressionné par sa rencontre avec le néophyte, l’ex-premier ministre Glen Clark le décrit cette année-là comme l'avenir du NPD. Il est arrivé en politique comme un batailleur de rue, il a embrassé des causes peu populaires, c’était clair à l’époque qu’il avait l’intellect et amenait une étincelle d’énergie.
Dans l’opposition, David Eby talonne le procureur général de l’époque. C’est un adversaire redoutable, confirme Mike de Jong. Lors des débats, on devait se préparer, il connaît généralement ses dossiers.
Le procureur général David Eby lors de l’annonce du référendum sur la réforme du mode de scrutin. La proposition sera rejetée par un grand nombre de Britanno-Colombiens.
Photo : Radio-Canada / Érik Tremblay
Au lendemain des élections de 2017, David Eby devient procureur général et le visage de plusieurs des réformes les plus importantes du gouvernement Horgan. Sous sa gouverne, les projets de loi se succèdent : réforme du financement des partis politiques, introduction de l'assurance sans égard à la responsabilité (no-fault) à la société d’assurance automobile ICBC, opposition devant les tribunaux au projet de pipeline Trans Mountain, de la compagnie Kinder Morgan.
« Il a sans doute été le procureur général le plus partisan de l’histoire récente de la province. »
Des manifestants opposés à une hausse de 3 % de la taxe scolaire pour les maisons de plus de 3 millions de dollars ont manifesté à plusieurs reprises contre David Eby en 2018.
Photo : CBC
Sur le plan du logement, le ministre convainc ses collègues de l’importance d’un registre des propriétaires fonciers, afin de mieux mettre au jour l’évasion fiscale et le blanchiment d’argent. Il n’hésite pas non plus à imposer une taxe scolaire sur les propriétés de plus de 3 millions de dollars, alors qu’il représente une des circonscriptions les plus riches de la province. Malgré l’opposition vocale d’un bon nombre de ses électeurs, il est réélu en 2020 dans Point Grey.
Entre-temps, il suit des cours de mandarin et fait taire les critiques qui l’accusent de xénophobie envers la communauté chinoise, dont plusieurs membres se sentent injustement ciblés par une autre taxe qu’il a promue, celle sur les acheteurs étrangers.
David Eby a longtemps été perçu comme le dauphin du premier ministre sortant John Horgan.
Photo : Radio-Canada
Lorsque le premier ministre John Horgan annonce, au printemps, qu’il quitte son poste, les observateurs se tournent déjà vers David Eby. À la fin du mois d'octobre, à la suite d’une course avortée après la disqualification de sa rivale, Anjali Appadurai, David Eby est officiellement nommé chef du NPD et premier ministre désigné de la Colombie-Britannique.
Alors que la transition est amorcée depuis plusieurs semaines, David Eby a annoncé ses priorités : la sécurité publique, le logement et la santé. Sur ces dossiers, l’opposition l’accuse déjà d’avoir empiré la crise du logement et la criminalité au centre-ville de Vancouver durant son passage au ministère de la Justice.
Si David Eby parle de son prédécesseur comme d’un mentor, les deux hommes ne pourraient être plus à l’opposé l'un de l'autre. John Horgan est tellement affable qu'on a envie d'aller prendre une bière avec lui. David Eby n’est pas comme ça, il est différent, explique Glen Clark.
Dès son arrivée au pouvoir, John Horgan a fait de David Eby son bras droit, lui confiant les missions les plus délicates, notamment la réforme de l’assurance automobile.
Photo : Radio-Canada / MIKE MCARTHURCBC
Il est beaucoup plus militant, beaucoup plus activiste, il n’a pas le profil du bon père de famille qui rassure, de l'homme centriste et modéré, affirme Bryan Breguet, analyste et fondateur du blogue Too close to call/Si la tendance se maintient. Ses propositions sur le logement sont assez radicales, ses propositions sur les toxicomanes dans le DTES sont assez radicales.
En août, la BCCLA, l’organisation qu'a dirigée David Eby, sonnait déjà l’alarme contre sa proposition d’imposer aux victimes de surdoses de se faire traiter sans leur consentement.
Le créateur du site d’analyse électorale Too Close To Call estime d’ailleurs que certains des projets de réformes de David Eby seront contestés devant les tribunaux s’ils vont de l’avant tels quels.
Chaque jour, en Colombie-Britannique, six personnes en moyenne meurent des contrecoups de la consommation de drogue illicite. David Eby propose d’imposer un traitement aux victimes de surdose qui se retrouvent à l’hôpital.
Photo : Ben Nelms/CBC
La ligne entre la confiance et l’arrogance est mince, juge Mike de Jong. Un peu d’humilité peut mener loin dans un rôle comme celui-là et ce sera intéressant de voir si le premier ministre Eby en est capable.
Je pense que David Eby pourrait être l’homme du moment, alors qu’on fait face à des problèmes importants, affirme plutôt Glen Clark, pour qui le jeune leader devra éviter la microgestion. Comme premier ministre, il ne peut pas être le ministre du Logement, il ne peut pas s’engager dans une guerre avec les municipalités, il doit être au-dessus de ça.
David Eby, alors ministre du Logement, au moment de la première pelletée de terre du projet Senakw, un développement immobilier de la nation Squamish à Vancouver. David Eby a reçu l’appui de l’Union des chefs autochtones de la Colombie-Britannique (UBCIC) dans la course à la direction du NPD.
Photo :  (Twitter )
Signe d’un virage important, son assermentation prévue vendredi aura lieu au centre culturel Musqueam de Vancouver, en territoire musqueam. Traditionnellement, l’événement aurait eu lieu au Government House, un endroit que beaucoup d'Autochtones associent au colonialisme.
Un symbole fort, censé démontrer que les Premières Nations de la Colombie-Britannique auront, elles aussi, l’attention du nouveau premier ministre.
Avec des informations de Dominique Arnoldi
Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !
ImportantAfin de favoriser des discussions riches, respectueuses et constructives, chaque commentaire soumis sur les tribunes de Radio-Canada.ca sera dorénavant signé des nom(s) et prénom(s) de son auteur (à l’exception de la zone Jeunesse). Le nom d’utilisateur (pseudonyme) ne sera plus affiché.
En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio-Canada a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit.
Vous avez repéré une coquille?
Vous êtes témoin d’un événement?
Vous avez des questions sur notre travail?
Des contaminants ont été retrouvés, notamment des antidouleurs et de la cocaïne.
Le salaire de subsistance dépasserait 24 $ l'heure dans les deux régions métropolitaines de la C.-B.
Le Conseil des maires du Grand Vancouver sur le transport régional se réunit pour la première fois depuis les élections municipales. Patrick …
Après avoir conduit des recherches au Québec sur la géothermie, Jasmin Raymond, professeur à l'Institut national de recherche scientifique, …
Le changement de nom a été appuyé par 80 % des membres du parti qui ont voté.
L'homme doit comparaître en cour provinciale vendredi.
Les membres pourront voter en ligne ou par téléphone jusqu'à mardi pour le nouveau nom proposé, BC United.
Seulement 10 % du stock disponible a été prescrit en Colombie-Britannique.
Le nouveau premier ministre entrera ainsi en fonction avant la fin de la session législative d'automne.
Anjali Appadurai souhaite travailler avec le prochain premier ministre de la Colombie-Britannique.
David Eby compte s'attaquer au logement, à la santé et à l'impact des changements climatiques.
Si Anjali Appadurai ne quitte pas le NPD, elle se dit tout de même déçue par sa disqualification.

source

Tout d’abord la page est mise en ligne à des fins d’information du public et en vue d’informer les clients. Par ailleurs elle est régulièrement mise à jour, dans la mesure du possible.
Néanmoins en raison de l’évolution permanente de la législation en vigueur, nous ne pouvons toutefois pas garantir son application actuelle. Nous vous invitons toutefois à nous interroger pour toute question ou problème concernant le thème évoqué au 07 81 19 33 22. Cependant en aucun cas meilleur avocat ne pourra être tenu responsable de l’inexactitude et de l’obsolescence des articles du site.  xtremwebsite cout site internet création site internet  site internet pour avocat  création site vitrine {service} à {ville(Ville)}< /span> meilleur avocat  – avocat de confiance