Bébé secoué à Soues, le procès renvoyé: "Il faut que cela se termine" clament les parents de Sacha – La Nouvelle République des Pyrénées

Meilleur Avocat
Vous cherchez un avocat

Le procès en appel d'Anny Biran, la nounou accusée d'avoir provoqué la mort de Sacha, 4 mois, en le secouant, n'a pu se tenir ce mercredi  en raison de l’indisponibilité de l’avocat de la défense. Les parents du bébé décédé n'ont pas caché leur déception.
À quelques heures du début du procès en appel d’Annye Biran, accusée d’avoir provoqué la mort de Sacha, 4 mois, en le secouant, alors qu’elle en avait la garde, les parties civiles ont été prévenues du renvoi du procès en raison de l’indisponibilité de l’avocat de la nounou.
« C’est une torture morale, il faut que cela se termine », les parents de Sacha décédé en décembre 2013, n’ont pas caché leur déception et leur exaspération devant le renvoi à une date ultérieure, du procès en appel de celle qui avait été condamnée en février dernier à 7 ans de réclusion criminelle, reconnue coupable d’avoir secoué violemment le bébé âgé de 4 mois, ce qui a provoqué sa mort qu’élues jours après les faits. C’est le président du tribunal, en présence des jurés convoqués pour l’occasion, qui a annoncé le report: « Les aléas s’accumulent sur cette affaire et on en arrive à juger des faits qui remontent à près de 10 ans. Nous comprenons l’incompréhension de la partie civile et je ne suis pas sûr que pour Madame Biran, le renvoi à une date ultérieure, soit bien pris, l’attente dans ce dossier est particulièrement difficile ». Me Stéphanie Balespouey, l’avocate des parents Sacha a fait part de sa déception: « Bien sûr, je ne m’oppose pas à la demande de renvoi mais il est légitime, pour la famille, d’être contrariés. Certains sont venus du Cameroun, les parents de Sacha d’un autre département, d’autres membres de la famille de l’Aude, il a fallu poser des congés, réserver des hébergements. On n’a pas le choix mais, cela fait 9 ans qu’ils attendent dans le silence ».
À la barre, Julie Bello, la maman de Sacha s’est adressée au tribunal: « Je suis très surprise que ce procès n’ait pas lieu. On était prêts à rendre justice une fois pour toutes, pour notre fils. On a besoin d’avoir une justice, pour Sacha, nous sommes très contrariés même si on comprend bien qu’il puisse avoir un empêchement ». Le président du tribunal a indiqué qu’il faudrait trouver une date rapprochée pour le procès. Assise devant l’avocate qui substituait Me Antoine Tugas, tournant le dos à la salle, Annye Biran a également indiqué qu’elle espérait aussi une date le plus rapidement possible.
Dans la salle des pas perdus, Ahmadou Bello, le papa de Sacha ne cachait pas son exaspération: « Je suis encore plus en colère que mon épouse. Je suis gendarme et j’ai fait partie de l’escorte lors du procès des attentats de 2015. Je me rends compte que les mis en cause ont plus de droit que les victimes. Depuis qu’elle a été libérée, c’est de plus en plus difficile ». En effet, aujourd’hui, libre depuis le mois d’avril dernier, l’ex-nounou bénéficie de la présomption d’innocence comme l’a rappelé Me Balespouey: « C’est la loi mais c’est difficile pour les parents, très difficile de faire comme si de rien n’était ». Un couple qui se bat aussi pour ses trois filles: « On leur avait promis que tout cela allait s’arrêter, une promesse que l’on ne peut pas tenir, nous étions tous prêts pour ce combat. Sacha est décédé le 5 décembre 2013, il faut que cela se termine, on est suspendus à cette attente ».
Une attente qui devra encore se poursuivre jusqu’à ce que la cour d’appel décide d’une nouvelle date pour ce procès soit l’épilogue de trop nombreuses années de souffrance.
 
J’ai déjà un compte
Je n’ai pas de compte
Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

source

Tout d’abord la page est mise en ligne à des fins d’information du public et en vue d’informer les clients. Par ailleurs elle est régulièrement mise à jour, dans la mesure du possible.
Néanmoins en raison de l’évolution permanente de la législation en vigueur, nous ne pouvons toutefois pas garantir son application actuelle. Nous vous invitons toutefois à nous interroger pour toute question ou problème concernant le thème évoqué au 07 81 19 33 22. Cependant en aucun cas meilleur avocat ne pourra être tenu responsable de l’inexactitude et de l’obsolescence des articles du site.  xtremwebsite cout site internet création site internet  site internet pour avocat  création site vitrine {service} à {ville(Ville)}< /span> meilleur avocat  – avocat de confiance