Affaire Richard Berry : les déchirements d'une famille devant la cour d'appel de Riom (Puy-de-Dôme) – Riom (63200) – La Montagne

Meilleur Avocat
Vous cherchez un avocat

Publié le 09/11/2022 à 22h46
Olivier Choruszko
« Jusqu’où peut-on aller dans la fange dans cette histoire, il faut que cela cesse !  », tonne André Djaoui, l’ex-mari de la chanteuse américaine Jeane Manson, face à la chambre correctionnelle de la cour d’appel de Riom, ce mercredi. Cette histoire, ce sont ces accusations d’inceste portées par la fille de Richard Berry, Coline Berry-Rojtman, 46 ans, à l’encontre de celui-ci. Des jeux sexuels qu’elle affirme avoir subis alors qu’elle était mineure, dans les années 1980, et auxquels Jeane Manson, alors en couple avec l’acteur, aurait participé.
Accusations d’inceste : le procès en diffamation de la fille de Richard Berry, jugée à Aurillac (Cantal), se termine sur une gifle
Richard Berry nie. Et Jeane Manson a porté plainte pour diffamation, ce qui a valu à Coline Berry, le 14 avril dernier, une condamnation à 2.000 euros d’amende par le tribunal correctionnel d’Aurillac. Loin de cesser, donc, l’affaire est revenue devant la juridiction riomoise, ce mercredi, à la faveur de l’appel de cette décision par Coline Berry.
cour d appel de riom affaire en diffamation colline et richa 6331065Richard Berry nie en bloc les accusations de sa fille.
 
Son père et son ex-belle-mère, l’air grave et déterminé, étaient de retour en Auvergne. Pas leur accusatrice, pourtant présente au procès d’Aurillac. Trop éprouvant, confie en aparté son entourage. « Sont cités comme témoins celui qu’elle tient comme son agresseur, son père, ainsi que la compagne de celui-ci, qui l’a giflée dans l’enceinte du tribunal d’Aurillac », dénonce Maître Patrick Klugman, avocat de Coline Berry.
Le conseil parisien, faisant état de la « maltraitance subie » par sa cliente, tente de faire renvoyer le procès. Sans succès. Mais le ton de l’audience est donné, extrêmement tendue, parfois éprouvante et interminable… Durant de longues heures, les tourments de la famille Berry, déjà largement exposés par la presse people, ont été de nouveau déballés dans leurs détails les plus intimes. Une plongée troublante dans la vie privée d’artistes, formant une petite constellation autour de l’acteur français. Rien n’est épargné, pas même les pratiques sexuelles de certains.
« Je suis confronté à un mensonge épouvantable, c’est comme si quelqu’un voulait me tuer, avec une arme horrible ! Elle m’a salie gratuitement. »
Jeane Manson (empty)
« Richard Berry, ce ne sont pas les meilleures années de ma vie. Il était violent verbalement. Mais ce que dit Coline est impossible, impossible ! »
Au total, la partie civile fait venir huit témoins, dont des très proches de Richard Berry et Jeane Manson. Tous dénoncent des « accusations abjectes », de « pures inventions » et se disent horrifiés de la situation.
 
« Ils sont unis pour la détruire », proteste calmement l’ex-mari de Coline Berry. Le seul témoin de la défense est formel. 
« Je l’ai connu en 2007. Elle m’a révélé cet inceste avant même que l’on soit en couple et sa version n’a jamais varié d’un pouce. »
L’ex-mari de Coline Berry
« Je n’ai jamais voulu intenter un quelconque procès contre ma fille, car c’est ma fille et je suis son père », livre Richard Berry dans un mélange d’affliction et de fermeté. « Ce qu’elle raconte ne s’est jamais passé. Je suis triste, choqué et c’est foutu car le mal est fait ».
cour d appel de riom affaire en diffamation colline et richa 6331066Coline Berry n’était pas présente à ce second procès. Elle était représentée par Maîtres Klugman (à gauche) et Terel.
Fin août, l’enquête le visant au sujet de ses agressions sexuelles présumées et visant également Jeane Manson pour corruption de mineur, a été classée sans suite pour prescription. Le Parisien en a révélé les détails, notamment l’expertise psychologique indiquant que les propos de Coline Berry sont « compatibles avec les faits dénoncés » et qu’« elle ne présente pas de tendance à l’affabulation ».
Procès en diffamation : Richard Berry et Jeane Manson présents devant la cour d’appel de Riom (Puy-de-Dôme)
 « La dénonciation constante et ancienne, les propos crédibles et cohérents… Vous avez tout dans cette enquête », rebondit Maître Klugman. Le spécialiste du droit de la presse estime par ailleurs que les propos qu’on reproche à sa cliente « ne peuvent pas lui être imputé. « La preuve d’aucun mensonge ne vous est apporté » , appuie Maître Ivan Terel, l’autre avocat de Coline Berry. « L’inceste, c’est cette loi du silence, de génération en génération. »
 
 
« Richard Berry qui demande à sa fille de jouer de la trompette avec son sexe devant Jeane Manson, qui joue des cymbales avec ses seins ? On est où ! Plus c’est gros, plus j’aurais atteint le but de détruire mon père, peu importe les dégâts collatéraux », analyse Me Jacques Verdier, avocat aurillacois de Jeane Manson. 
Ce mercredi, vers 22 h 30, cette douloureuse affaire devait encore occuper la cour d’appel de Riom jusqu’à tard dans la nuit. La cour rendra son délibéré le 8 décembre.
Olivier Choruszko
Vidéos : Valérie Guinard

Soyez le premier à commenter cet article
Aidez-nous à améliorer notre site en répondant à notre questionnaire.

source

Tout d’abord la page est mise en ligne à des fins d’information du public et en vue d’informer les clients. Par ailleurs elle est régulièrement mise à jour, dans la mesure du possible.
Néanmoins en raison de l’évolution permanente de la législation en vigueur, nous ne pouvons toutefois pas garantir son application actuelle. Nous vous invitons toutefois à nous interroger pour toute question ou problème concernant le thème évoqué au 07 81 19 33 22. Cependant en aucun cas meilleur avocat ne pourra être tenu responsable de l’inexactitude et de l’obsolescence des articles du site.  xtremwebsite cout site internet création site internet  site internet pour avocat  création site vitrine {service} à {ville(Ville)}< /span> meilleur avocat  – avocat de confiance